Piotr Pavlenski en garde à vue : dessaisi, son avocat Juan Branco dénonce "une atteinte au droit de la défense"

Piotr Pavlenski en garde à vue : dessaisi, son avocat Juan Branco dénonce "une atteinte au droit de la défense"
Justice

Toute L'info sur

Griveaux emporté par la divulgation d'une sextape

JUSTICE - L'avocat Juan Branco a été dessaisi ce dimanche de la défense de Piotr Pavlenski par décision du parquet de Paris dans l'affaire Griveaux. L'intéressé a dénoncé cette décision portant, selon lui, atteinte au droit de la défense.

Encore un coup de théâtre dans l'affaire Griveaux : Juan Branco n'assure plus la défense de Piotr Pavienski par décision du parquet de Paris ce dimanche. "Le parquet s'oppose à ce que je représente mon client. Il s'agit d'une atteinte aux droits de la défense inédite, gravissime" clame l'avocat de 30 ans lors d d'une déclaration à la presse devant la direction générale de la police judiciaire. "Il m'a évidemment été précisé que je n'étais, en rien, mis en cause dans ce dossier mais parce que j'étais cité (...) le parquet a considéré qu'il y avait une entorse à mettre en oeuvre la défense de Piotr Pavienski."

Juan Branco se dit "assez indigné par ce qui est en train de se passer" : "C'est un honneur pour moi de défendre des personnes en grande difficulté aujourd'hui, vilipendées par les médias (...) Je souhaiterais indiquer que, quelle que soit l'indication du geste effectué, on fait face à quelqu'un dans une procédure extraordinaire et c'est sur le terrain du droit, et exclusivement du droit, qu'il doit être défendu."

Voir aussi

"Honoré de l'avoir défendu"

L'avocat d'extrême gauche nie par ailleurs "toute forme de complicité" avec l'artiste russe réfugié en France qui a publié des messages privés du candidat LaREM à la Mairie de Paris : "Mon travail en tant qu'avocat auprès de lui a été de m'assurer qu'il respectait le droit et qu'il ne prenait pas de risque inconsidéré. Insinuer sans le moindre fondement mon implication dans cette affaire est d'une indignité absolue."

Proche du mouvement des gilets jaunes et auteur de "Crépuscule", un pamphlet anti-Macron qui a fait sa notoriété, Juan Branco a été consulté par l’activiste russe et est devenu son avocat dans l'affaire Griveaux. Ce dernier le fréquentait depuis quelques mois. Le 19 décembre 2019, Juan Branco et Piotr Pavlenski ont passé la soirée ensemble, comme l’attestent des photos du profil Instagram de Stéphane Chatry, directeur de l’association Artivism, dédiée à l’art politique. Les deux hommes ont également réveillonné ensemble le 31 décembre, au cours d’une soirée privée coorganisée par Juan Branco. Lors de celle-ci, Piotr Pavlenski aurait poignardé deux personnes après une dispute.

Alors que Benjamin Griveaux, le candidat LaREM aux municipales de Paris, a renoncé vendredi matin à ses ambitions après ce qu'il a qualifié "d'attaques ignobles", les médias s'interrogent sur le rôle de Piotr Pavlenski que Juan Branco se dit "honoré d'avoir défendu". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent