Poison en plein tribunal : Slobodan Praljak est mort après avoir avalé du cyanure

DirectLCI
JUSTICE - Il a mis fin à ses jours en pleine audience, le 29 novembre dernier. Selon le parquet néerlandais, Slobodan Praljak, l'ancien responsable des forces croates en Bosnie, est mort d'une insuffisance cardiaque après avoir ingéré du cyanure.

Les images de son suicide, en plein tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), ont fait le tour du monde. On connaît désormais exactement les causes de la mort de Slobodan Praljak, ancien responsable des forces croates en Bosnie qui venait d'être condamné pour crimes de guerre. Le parquet néerlandais explique en effet, ce vendredi 1er décembre, que l'ancien général est décédé des suites d'une insuffisance cardiaque, après avoir avalé du cyanure. 


La scène s'est déroulée au moment du rendu du verdict, par le tribunal de La Haye, qui jugeait le 29 novembre dernier six anciens responsables de Bosnie-Herzégovine pour participation à une "entreprise criminelle commune". 

Du poison au tribunal

Slobodan Praljak, condamné à 20 ans de prison, s'est alors écrié : "Je ne suis pas un criminel de guerre !", avant d'ingérer la fiole de cyanure. Rapidement évacué par les secours, l'homme est finalement décédé à l'hôpital un peu plus tard.

Un scandale qui amène aujourd'hui de nombreuses questions. Notamment celle-ci, posée dans la presse  par l'ancienne porte-parole du tribunal international pour l'ex-Yougoslavie, Florence Hartmann : "Comment est-il possible que l'on ait pu introduire du poison dans l'enceinte du tribunal ?" Sur ce point précis, une enquête a été ouverte.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter