Procès Daval : "J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie"

Procès Daval : "J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie"

JUSTICE - La mère d'Alexia Daval, Isabelle Fouillot, a témoigné à son tour ce mercredi devant la cour d'assises de la Haute-Saône, appelant son ex-gendre à être "un homme" et dire "la vérité".

"Je suis là pour Alexia, pour défendre sa mémoire. Trois années se sont écoulées (depuis sa disparition, ndlr), (...) elle nous manque tous les jours", a déclaré ce mercredi à la barre, Isabelle Fouillot, la maman d'Alexia, la voix brisée par l'émotion. Les avocats de la défense ont essayé d'instiller l'idée que "c'était la faute d'Alexia" mais "ils ne connaissaient pas Alexia" qui "était tout sauf écrasante", a-t-elle poursuivi devant la cour d'assises de la Haute-Saône. 

"Je suis là pour rétablir la personne qu'elle était", a-t-elle ajouté, avant de lire une lettre d'amour écrite par sa fille à Jonathann Daval et intitulée : "Pour mon Valentin que j'aime tant." 

Toute l'info sur

Meurtre d'Alexia : Jonathann Daval condamné

Ce regard ne m’avait pas prévenu que j’allais tomber amoureuse d’un être atypique, aussi gentil que diablotin- Alexia Daval à son mari Jonathann dans une lettre lue par sa mère Isabelle

"Pour Valentin, pour t’avoir regardé un jour. Le sens de ma vie a changé, ce regard ne m’avait pas prévenu que j’allais tomber amoureuse d’un être atypique, aussi gentil que diablotin. Huit ans que nous partageons nos vies, que nous sommes un couple. À toi tout seul, tu représentes mon ami, mon amant, mon confident. Tu es une des personnes les plus importantes dans ma vie (...) 

J’ai besoin de ta présence qui apaise, de tes bras qui me serrent contre toi, de tes mains qui me couvrent de câlin, de tes yeux qui me font me sentir mieux. Besoin de tes lèvres, de ta voix de tes rêves, si tu m’aimes, prend-soin de moi, comble-moi. Je t’aime", écrivait ainsi la jeune femme, dont le corps sans vie a été retrouvé le 30 octobre 2017 dans un bois de Haute-Saône. 

Lire aussi

"Ça, ce sont les paroles d'une personne agressive, qui fait des crises d'hystérie ?", s'est interrogée Isabelle Fouillot, tandis que son gendre a fondu en larmes à la lecture de ces lignes.

"Toi seul peut nous dire la vérité"

"Tu as tout détruit, voilà où mène le mensonge", a encore lancé Isabelle Fouillot à l'accusé. "Toi seul peut nous la dire (la vérité)", l'a-t-elle exhorté, bien que doutant de "chaque mot qui sortira de sa bouche" après ses inombrables revirements. "J'aimerais que, pour une fois, tu sois un homme dans ta vie et que tu prennes tes responsabilités."

Évoquant la possibilité d'un divorce, Isabelle Fouillot a enchaîné : "Je pense que tu ne voulais pas. Car tu nous perdais nous, tout l'amour qu'on t’avait apporté." Et d'asséner, à propos du désir d'enfant contrarié d'Alexia : "Tu ne voulais pas d'enfant, parce que l'enfant c’est toi."

Dans la matinée, son mari Jean-Pierre Fouillot avait, lui, réclamé "la peine maximale" à l'encontre de Jonathann Daval qui encourt la réclusion criminelle à perpétuité. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vendée Globe -"C'était un truc de barjot !" : les premiers mots de Kevin Escoffier après son sauvetage

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid : Véran promet "une campagne d'information et d'explication"

VIDÉO - Qui sera élue Miss France 2021 ? Découvrez les photos officielles des 29 candidates

Pris au piège dans sa maison, un obèse de plus de 250 kg bientôt évacué

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter