Ouverture du procès de Dieudonné pour violences à l'encontre d'un huissier

Justice

JUSTICE - L'humoriste Dieudonné comparait mardi au tribunal correctionnel de Chartres pour violences volontaires à l'encontre d'un huissier en janvier 2014.

C'est en habitué des tribunaux que Dieudonné va se présenter mardi au tribunal correctionnel de Chartres. Condamné une quinzaine de fois pour injures ou provocation à la haine raciale, l'humoriste controversé comparait cette fois pour violences volontaires à l'encontre d'un huissier en janvier 2014.

Lire aussi

    A l'époque, Dieudonné M’Bala M’Bala qui cumulait plusieurs amendes impayées, avait reçu la visite d'un huissier à son domicile d'Eure-et-Loir. L'agent assermenté était venu lui délivrer un commandement de payer, dernier avertissement avant saisie des biens. Mais c'est par un tir de Flash-ball qu'il avait été accueilli.

    L’huissier avait alors porté plainte, estimant avoir été agressé. Placé en garde à vue, Dieudonné avait nié être présent à son domicile ce soir-là. Il avait en revanche reproché à l'huissier de ne pas s'être présenté comme tel, indiquant que ce dernier aurait regardé par-dessus la palissade, provoquant la réaction du personnel de sécurité qui assure la protection de la maison.

    Malgré ces affirmations, Dieudonné est toujours soupçonné d'être l'auteur du tir de Flash-ball. L'arme avait été retrouvée dans la propriété de l'humoriste, le lendemain de l'agression.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Et aussi

      Lire et commenter