Procès de Jawad Bendaoud : après une vive altercation, l'audience est suspendue jusqu'à mardi 13h30

JUSTICE - La quatrième journée du procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït-Boulahcen au tribunal correctionnel de Paris est suspendue jusqu'à demain 13h30. Elle a notamment été marquée par une vive altercation entre deux des détenus.
Live

Des coups de colère, des phrases sorties de nulle part, des métaphores hors norme, des incidents mais au final… très peu d’éléments de réponse pour les centaines victimes qui se sont constituées parties civiles.


Ce lundi, au quatrième jour du procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah, et Youssef Aït-Boulahcen, l’audience a repris avec des questions sur les faits des avocats de la défense aux deux premiers prévenus, poursuivis pour "recel de malfaiteurs terroristes" et qui encourent en récidive une peine de six ans de prison. Youssef Aït-Boulahcen, poursuivi pour "non-dénonciation de crime" a quant à lui été interrogé jeudi dernier.  Après les questions, le tribunal a procédé dès ce lundi au début de l’examen de personnalités des trois prévenus. 

Explications attendues

Plusieurs parties civiles, contactées ce lundi par LCI, espèraient que le calme soit revenu. Malheureusement, des incidents ont à nouveau eu lieu entre Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah. Les deux hommes se sont copieusement insultés car ils s'accusent mutuellement de mentir.

Isabelle Prévost-Deprez, présidente du tribunal, est brillamment parvenue depuis mercredi à contenir le "logeur de Daech" et à limiter, autant que faire se peut, les dégâts aussi bien au niveau du planning à suivre que du reste. Le procès doit se tenir encore treize jours… jusqu’au 14 février prochain. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jawad Bendaoud, le "logeur de Daech" en procès

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter