Arbitrage Tapie : le parquet fait appel de la relaxe générale, l'avocat du principal prévenu dénonce "un acharnement"

Justice
JUSTICE - Le parquet de Paris a annoncé avoir fait appel de la relaxe générale du 9 juillet, dans l'affaire de l'arbitrage qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais. Me Hervé Temime, avocat de Bernard Tapie, contacté par LCI craint 'que cela ressemble un peu à de l’acharnement'.

Une semaine jour pour jour après la décision, le parquet de Paris a annoncé ce mardi avoir fait appel de la relaxe générale dans l'affaire de l'arbitrage controversé qui avait octroyé 403 millions d'euros à Bernard Tapie en 2008 pour solder son litige avec le Crédit Lyonnais.


Le tribunal correctionnel de Paris avait relaxé le 9 juillet le patron du groupe de médias La Provence, le PDG d'Orange Stéphane Richard et quatre autres prévenus, estimant qu'"aucun élément du dossier ne permet d'affirmer" que cet arbitrage ait fait l'objet de "manœuvres frauduleuses" ou d'une quelconque "fraude".


Les juges n'avaient pas retenu le "détournement de fonds publics" ou la complicité de ce délit reprochés aux prévenus, et estimé que l'escroquerie n'était pas caractérisée. Mais, pour le parquet, l'ancien ministre, qui subit à 76 ans une récidive de son double cancer de l'œsophage et de l'estomac, a "truqué" cet arbitrage. 

Réactions de la défense

Contacté par LCI, Me Hervé Témime indique "prendre acte" de cette décision. "Je ne crains en rien cet appel. Je regrette simplement que le parquet ait perdu l’occasion de s’incliner devant une décision qui m’apparaît inattaquable. Et s’agissant de Bernard Tapie, je crains que cela ressemble un peu à de l’acharnement". 


Me Jean-Etienne Giamarchi, avocat du PDG d'Orange, également joint par notre rédaction indique pour sa part: "Stéphane Richard est très serein. Il ne doute pas que la Cour d'Appel confirmera de nouveau son innocence."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter