Procès de la sextape de Valbuena : les grandes dates de l'affaire qui poursuit Benzema

Procès de la sextape de Valbuena : les grandes dates de l'affaire qui poursuit Benzema

CHRONOLOGIE - À l'origine de l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, il y a des appels téléphoniques anonymes lors d'un rassemblement des Bleus à Clairefontaine en juin 2015 et, depuis, de très nombreux rebondissements. Retour sur cette saga judiciaire.

JUIN 2015 : PREMIERS COUPS DE TÉLÉPHONE

C'est la genèse de l'affaire de la sextape. Mathieu Valbuena reçoit des appels téléphoniques de maîtres chanteurs qui assurent détenir une vidéo intime de lui et de sa femme. Ils lui réclament 100.000 euros pour ne pas revendre ou détruire le contenu en leur possession. L'ancien meneur de jeu des deux Olympiques (OM et OL) prévient la police. Il porte plainte pour "tentative d'extorsion de fonds".

6 OCTOBRE 2015 : BENZEMA S'EN MÊLE

Lors d'un déjeuner avec son ami Karim Zenati, courant septembre, Karim Benzema apprend l'existence de cette fameuse vidéo. Lors du regroupement des Bleus à Clairefontaine, le centre d'entraînement de l'équipe de France, il en informe Valbuena puis appelle son ami pour lui faire un compte rendu de leur discussion.

Toute l'info sur

Affaire de la sextape de Mathieu Valbuena

13 OCTOBRE 2015 : CISSÉ EN GARDE À VUE

Djibril Cissé est placé en garde à vue. L'ancien attaquant de l'OM et de Liverpool est entendu par la PJ sur les "conseils" qu'il aurait donnés à Valbuena au sujet de la sextape. Il ressort libre de son audition. 

5 NOVEMBRE 2015 : BENZEMA MIS EN EXAMEN

Le scandale éclate au grand jour. L'affaire de la sextape devient l'affaire Benzema. Le 4 novembre, l'attaquant du Real Madrid est placé en garde à vue. Puis, il est mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs". Sous contrôle judiciaire, il se voit signifier l'interdiction d'entrer en contact avec l'ancien Marseillais pendant toute la durée de la procédure.

27 NOVEMBRE 2015 : VALBUENA CHARGE BENZEMA

Mathieu Valbuena prend enfin la parole. Le milieu de l'équipe de France livre sa version de l'affaire dans un entretien accordé au quotidien Le Monde. Il se dit "déçu, plus que déçu" par Karim Benzema. "À un moment, je ne peux pas défendre l'indéfendable. Même à mon pire ennemi, je ne ferais pas ça", dit-il.

2 DÉCEMBRE 2015 : BENZEMA PREND LA PAROLE

Muet jusque-là, Karim Benzema sort de son silence pour se défendre publiquement dans une interview exclusive à TF1. Il y dénonce un "acharnement". Plus tôt dans la matinée, Le Monde publie son audition devant la juge datée du 5 novembre 2015. "Je pense que c'est un gros malentendu. Ce n'était que de l'aide, je n'avais rien d'autre derrière la tête, (pas) de chantage ou d'argent", déclare-t-il notamment.

10 DÉCEMBRE 2015 : LA MISE À L'ÉCART DE BENZEMA

À six mois du coup d'envoi de l'Euro en France, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), annonce que Karim Benzema est écarté de l'équipe de France "jusqu'à ce que la situation évolue". Le Madrilène réagit sur Twitter en disant qu'il "respecte" cette décision.

13 AVRIL 2016 : PAS D'EURO POUR BENZEMA

Même si plus rien ne l'empêche de porter le tunique tricolore, Karim Benzema est privé d'Euro. Dans un tweet, l'attaquant du Real Madrid annonce, avec regret, qu'il ne participera pas à la compétition en France. Dans un communiqué, la Fédération française de football justifie sa décision par la volonté "d'œuvrer à l'unité, au sein et autour du groupe, l'exemplarité et la préservation du groupe".

16 DÉCEMBRE 2016 : LA PROCÉDURE SE POURSUIT

La justice valide l'enquête, la procédure se poursuit. Les principaux suspects, Karim Benzema en tête, demandaient notamment l'annulation des écoutes litigieuses. La justice demande aussi au juge d'envisager la mise en examen de Djibril Cissé, pourtant ressorti libre de sa garde à vue le 13 octobre 2015.

11 JUILLET 2017 : UNE VICTOIRE JUDICIAIRE POUR BENZEMA

La chambre criminelle de la Cour de cassation donne gain de cause au camp Benzema. Son arrêt infirme une décision de la Cour d'appel de Versailles, qui avait validé la procédure le 16 décembre 2016. Ses avocats remettaient en cause le rôle de "Lukas", le pseudonyme choisi par l'enquêteur, qui aurait participé de façon "trop active à la commission des faits" et ainsi "incité l'infraction".

26 JUILLET 2017 : LE CONTRÔLE JUDICIAIRE DE BENZEMA LEVÉ

Le contrôle judiciaire du Madrilène est intégralement levé par le juge d'instruction. Il avait été ordonné le 5 novembre 2015, avant d'être partiellement assoupli mi-février 2016. Une victoire pour le clan de "KB9". "On est très satisfait de cette nouvelle victoire. On attend désormais la mise hors de cause totale de Karim Benzema dans cette affaire", réagit auprès de l'AFP son avocat, Me Sylvain Cormier.

8 NOVEMBRE 2018 : L'ENQUÊTE FINALEMENT VALIDÉE

Malgré une première requête en nullité, la cour d'appel de Paris valide l'enquête sur l'affaire de cette vidéo intime, ouvrant ainsi la voie à un procès. Le trio formé de Karim Benzema, Younes Houass et Karim Zenati forme un pourvoi devant la Cour de cassation, qui doit se prononcer en assemblée plénière.

9 DÉCEMBRE 2019 : BENZEMA DÉNONCE UNE "MASCARADE"

Après avoir statué sur le respect de la loyauté de la preuve concernant les agissements de l'enquêteur sous couverture, l'assemblée plénière de la Cour de cassation confirme la validité de l'enquête et les méthodes employées dans ce dossier. "La mascarade continue", dénonce Karim Benzema dans la soirée.

28 FÉVRIER 2020 : L'INFORMATION JUDICIAIRE EST CLOSE

La juge d'instruction Anne Duval envoie un avis de fin d'information aux différentes parties, qui ont trois mois (le délai est finalement rallongé en raison de la pandémie de Covid-19) pour formuler "une demande ou présenter une requête". La troisième magistrate en cinq ans à instruire le dossier sulfureux doit soit transmettre une ordonnance de non-lieu soit un renvoi devant la tribunal correctionnel.

2 JUILLET 2020 : UN PROCÈS REQUIS CONTRE BENZEMA

Le parquet de Versailles demande un procès pour Karim Benzema pour "complicité de tentative de chantage", en raison de son implication présumée dans l'affaire de la sextape. Le joueur du Real Madrid sera donc jugé, à l'instar de quatre autres personnes gravitant dans le milieu du football. Le parquet requiert, en revanche, un non-lieu pour Djibril Cissé, mis en examen lui aussi pour complicité.

18 MAI 2021 : BENZEMA RAPPELÉ EN BLEU

Après plus de cinq ans de disgrâce, Karim Benzema est rappelé en équipe de France pour disputer l'Euro. "Tellement fier de ce retour en équipe de France et de la confiance que l'on m'accorde. Merci à ma famille, mes amis, mon club, à vous... et à tous ceux qui m'ont toujours soutenu et me donnent de la force au quotidien #AllezLesBleus", poste sur ses réseaux sociaux le joueur formé à Lyon.

20 OCTOBRE 2021 : LE PROCÈS S'OUVRE À VERSAILLES

Le tribunal correctionnel de Versailles se plonge, pour trois jours, sur l'affaire de la sextape sur Mathieu Valbuena. Karim Benzema comparait en tant que complice présumé, avec quatre coprévenus. Le ministère public requiert 10 mois de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende contre le prétendant au Ballon d'Or. Le délibéré des juges est attendu pour le 24 novembre.

10 NOVEMBRE 2021 : BENZEMA PAS EXCLU DES BLEUS

Dans les colonnes du Parisien, le président de la FFF Noël Le Graët assure que Karim Benzema ne sera pas suspendu de l'équipe de France, en cas de jugement défavorable. "Même s'il écope d'une peine de prison avec sursis, il lui reste la possibilité de faire appel d'une condamnation. Donc sa convocation, ou pas, dans les mois prochains ne sera pas liée à ce jugement", explique le patron du football français.

24 NOVEMBRE 2021 : BENZEMA RECONNU COUPABLE DE COMPLICITÉ

Le tribunal correctionnel de Versailles reconnaît Karim Benzema coupable de "complicité de tentative de chantage". Absent à la lecture du libéré, il est condamné à un an de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende. Ses avocats annoncent immédiatement que leur client fait appel de sa peine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.