Procès des attentats de janvier 2015 : ce mystérieux ADN "M14" jamais identifié

Procès des attentats de janvier 2015 : ce mystérieux ADN "M14" jamais identifié
Justice

Justice - Deux experts en génétique ont été auditionnés ce vendredi dans le cadre du procès des attentats de Charlie Hebdo, de Montrouge et de l'Hyper Cacher. Ils ont indiqué notamment qu'à ce jour, 51 ADN demeuraient inconnus. Et l'un d'eux intéresse plus que les autres...

Ils sont deux. Deux spécialistes des expertises génétiques à avoir été auditionnés ce vendredi au procès des attentats de janvier 2015. Devant la cour, les deux docteurs ont détaillé précisément comment ils avaient procédé à l'analyse des scellés qui leur ont été transmis après les attaques. 

"Nous avons été missionnés dans le cadre de 27 ordonnances délivrées par madame Nathalie Poux (juge d'instruction, ndlr). Nous avons du procédé à l'analyse de 471 scellés. Il fallait les comparer avec les profils de 113 personnes", explique la première experte à la barre. Ces nombreux scellés envoyés aux experts concernaient les différentes scènes de crimes parmi lesquels locaux de Charlie hebdo, la Coulée verte à Fontenay où a eu lieu le même jour la tentative d'assassinat d'un joggeur, les véhicules des terroristes, la scène de crime de Montrouge ou encore l'Hyper Cacher. 

33 ADN masculins et 18 ADN féminins inconnus

L'experte précise que "33 ADN masculins et 18 ADN féminins sont restés inconnus".  Parmi ces ADN inconnus, l'un d'eux attirera plus l'attention que d'autres. Cet ADN, baptisé "M14", est en effet retrouvé à la fois sur la plaque minéralogique de la Citroën C3 utilisé par  les frères Saïd et Chérif Kouachi. Mais aussi sur un fusil d'assaut leur appartenant. Cet ADN "n'a toujours pas été identifié à ce jour" ont répété plusieurs témoins à l'audience depuis le début du procès le 2 septembre. 

Lire aussi

"Vous avez étudié 471 scellés, le profil génétique de mon client Ali Riza Polat n'est pas retrouvé n'est-ce pas", demande Me Coutant-Peyre, avocate d'Ali Riza Polat, principal accusé, au docteur à la barre. "Le profil génétique d'Ali Riza Polat est différent des profils génétiques retrouvés", répond la spécialiste. La robe noire poursuit : "Pour l'ADN M14 non identifié, j'imagine qu'on va continuer à chercher, si un jour on peut l'identifier ?" L'experte confirme alors que, "oui, ce profil est inscrit au Fnaeg (Fichier national des empreintes génétiques)"

Toute l'info sur

Le procès hors normes des attentats de janvier 2015

Suivez le procès des attentats de janvier 2015

Comme pour la vidéo de revendication d'Amedy Coulibaly, qui a été montée et diffusée, après la mort du terroriste par une tierce personne qui n'a toujours pas été identifiée, cet ADN pose bien des questions qui près de six ans après les tragédies restent elles aussi sans réponse. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à Nice : le procureur antiterroriste détaille le parcours meurtrier de l'assaillant

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Reconfinement : déplacements, écoles, commerces... le détail des mesures

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent