Procès des incidents lors de Bastia-Lyon : jusqu’à 4 mois de prison ferme contre les supporters corses

Procès des incidents lors de Bastia-Lyon : jusqu’à 4 mois de prison ferme contre les supporters corses

SANCTIONS - Un mois après l’envahissement du terrain et les échauffourées lors du match de Ligue 1 entre Bastia et Lyon, le tribunal correctionnel de Bastia a prononcé des peines allant jusqu’à 4 mois de prison ferme contre les 16 hommes jugés.

Assister à un match de foot les aura envoyé tout droit vers la prison. Suite aux incidents ayant parasité le match opposant le SC Bastia à l’Olympique lyonnais le 16 avril, seize supporters et stadiers jugés depuis lundi par le tribunal correctionnel de Bastia ont été condamnés à des peines montant jusqu’à quatre mois de prison ferme, 1000 euros d’amende et deux ans d’interdiction de stade. Au total, ils sont quatre à avoir écopé d’une peine de prison ferme, alors que le parquet l’avait requise pour seulement deux d’entre eux.

Ce sport rend fou, on ne va pas tout foutre en l’air pour un match de ballon- Le procureur de la Répubique de Bastia Nicolas Bessone

Les juges se sont en revanche montrés plus cléments concernant les interdictions de stade, puisqu’ils n’ont prononcé qu’un maximum de deux ans alors que le procureur avait demandé le plafond prévu par la loi, soit cinq ans. De même, ils n’ont pas interdit à un stadier d’exercer le métier d’agent de sécurité, comme cela avait été requis.

Le match entre Bastia et Lyon avait démarré en retard samedi 16 avril après l’envahissement du terrain par des supporters corses, qui s’en étaient pris à des joueurs et des membres du staff de l’OL pendant l’échauffement. A la pause, de nouveaux incidents avaient obligés l’arbitre à arrêter définitivement le match.

En vidéo

Des joueurs de l'OL agressés par des supporters du SC Bastia

Lire aussi

"Ce sport rend fou, on ne va pas tout foutre en l’air pour un match de ballon, même si on est passionné", avait conclu le procureur Nicolas Bessone lors de son réquisitoire. Certains avocats ont déjà annoncé vouloir faire appel de la condamnation de leur client.

Le stade Armand-Cesari de Bastia avait auparavant été suspendu pour trois matchs, obligeant les Corses à disputer leurs dernières rencontres de la saison à Fos-sur-Mer. Le club a fait appel de la défaite sur tapis vert qui lui a été infligée par la Ligue.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 62 blessés parmi les forces de l'ordre, 81 interpellations

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Lire et commenter