Procès du "faux" Le Drian : deux hommes condamnés à 7 et 11 ans de prison

Procès du "faux" Le Drian : deux hommes condamnés à 7 et 11 ans de prison
Justice

FAIT DIVERS – Deux hommes ont écopé de millions d’euros d’amende ainsi que de peines de prison de 7 et 11 ans pour avoir usurpé l’identité de Jean-Yves Le Drian. Durant plusieurs années, ils ont escroqué plus de 150 personnes et organisations à travers le monde en se faisant passer pour l’ancien ministre de la Défense. Le préjudice est estimé à 55 millions d’euros.

Ce sont deux experts de l’escroquerie et de l’usurpation d’identité qui ont été condamnés, mercredi 11 mars à Paris, un mois après l’ouverture de leur procès. Entre 2015 et 2017, les deux hommes se sont fait passer pour l’ancien ministre de la Défense et actuelle ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian afin d’escroquer de riches personnalités. 

Gilbert Chikli, 54 ans, a écopé de la peine la plus lourde, 11 ans de prison, assortie d'une amende de deux millions d'euros. L’homme a immédiatement clamé son innocence évoquant "un scandale". "Vous l'avez construite cette affaire, alors que vous savez qu'on a rien à voir là-dedans. Vous devriez avoir honte", s’est-il exclamé dans le box. Son comparse, Anthony Lasarevitsch, 35 ans, s’est vu infliger une peine de 7 ans de prison et une amende d'un million d'euros. Les avocats des deux principaux prévenus ont indiqué qu'ils réfléchissaient à faire appel.

Le tribunal n’a pas suivi la procureure qui avait réclamé 14 et 10 ans de prison pour un "duo" indissociable dans l’arnaque.

Lire aussi

Un numéro bien rôdé

Pour parvenir à leurs fins, les deux escrocs appelaient des chefs d’Etat, des patrons d’entreprise ou des organisations en se présentant comme Jean-Yves Le Drian. Ce faux Le Drian leur demandait alors en urgence une aide financière pour des opérations secrètes de l’Etat français (lutte contre le terrorisme, libération d’otages en Syrie…), promettant un remboursement immédiat. Cela pouvait prendre la forme de vidéoconférences. L’un des deux hommes enfilait alors un masque aux traits du ministre, s’installant derrière un bureau depuis le sous-sol du ministère.

En vidéo

Affaire du faux Le Drian : l'ouverture du procès

Quelque 150 personnes et organisations auraient été escroquées dont le roi du Maroc, les patrons de Total et Vinci, l’archevêque de Paris ou la fondation Apprentis d’Auteuil. Selon le tribunal, ils ont empoché 55 millions d'euros.

Les deux prévenus ont également été condamnés à verser des dommages et intérêts aux principales victimes : 44 millions d'euros à l'homme d'affaires turc Inan Kirac et 10,6 millions à l'Aga Khan, chef spirituel des musulmans chiites ismaéliens. "Il a été reconnu qu'il avait été victime à hauteur des montants demandés", s'est félicité son conseil, Me Bruno Quentin. Les sommes, virées sur des comptes notamment en Pologne et en Chine, n'ont pas été retrouvées. Sur ce point, une instruction est toujours ouverte.

Ils avaient déjà voulu se faire passer pour Albert II de Monaco

Mais les deux hommes n’en étaient pas à leur coup d’essai. Gilbert Chikli s’était fait connaître via l’escroquerie dite du "faux président". Cela consiste à se faire passer au téléphone pour un patron auprès de ses salariés, dans le but de se faire transférer de l'argent. Il avait pour cela été condamné à sept ans de prison en 2015, mais il avait fui en Israël. Son histoire a fait l’objet du film "Je compte sur vous" de Pascal Elbé. Il a été interpellé en Ukraine deux ans plus tard, en compagnie d’Anthony Lasarevitsch alors que les deux accusés préparaient une arnaque consistant à se faire passer pour Albert II de Monaco. Ils ont été condamnés pour cela.

En vidéo

FAUX LE DRIAN, VRAI ESCROC

 Dans l’affaire du "faux Le Drian", le tribunal a également poursuivi cinq hommes, âgés de 27 à 49 ans, pour avoir ouvert des comptes avec des faux papiers ou transporté de l'argent. Un a été relaxé, les quatre autres condamnés à des peines allant de 15 mois avec sursis à cinq ans de prison. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent