Patrick Balkany, toujours hospitalisé, souffre d'une "grave occlusion intestinale" selon son épouse

Patrick Balkany, toujours hospitalisé, souffre d'une "grave occlusion intestinale" selon son épouse

SANTÉ - Patrick Balkany, jugé en appel depuis mercredi pour fraude fiscale, reste hospitalisé ce vendredi, selon son épouse Isabelle. Incarcéré depuis trois mois, le maire de Levallois-Perret souffre d'une "grave occlusion intestinale". Il doit passer d'autres examens. Sa présence lundi au tribunal est incertaine.

Patrick Balkany reste hospitalisé. Conduit à l'hôpital jeudi 12 décembre, au lendemain de l'ouverture de son procès en appel pour fraude fiscale, le maire de Levallois-Perret souffre, selon son épouse, d'une "grave occlusion intestinale". "Hospitalisation prolongée, examens complémentaires indispensables...", a tweeté vendredi soir Isabelle Balkany, qui avait confié à LCI plus tôt dans la journée que l'hospitalisation de son mari, détenu à la prison de la Santé "concernait ses douleurs au dos". 

"Merci du fond du cœur à l'Administration pénitentiaire de La Santé pour sa réactivité et aux Pompiers pour leur compétence qui ont fait hospitaliser Patrick d'urgence pour ce qui est une grave occlusion intestinale... Notre reconnaissance à jamais !", écrit Isabelle Balkany. Plus tard, elle a remercié "la formidable et compétente équipe médicale de Cochin !"

"Je ne vais pas en promenade, j'ai trop mal"

Au cours de l'audience mercredi, Isabelle Balkany avait demandé à donner des médicaments à son mari qui "souffre du dos", la défense réclamant qu’il soit installé dans un fauteuil. "J'ai été opéré d'une tumeur à la colonne vertébrale. J'ai six vis. Je suis obligé de rester couché dans ma cellule, je ne vais pas en promenade, j'ai trop mal", avait plaidé l'élu. La présidente a finalement fait installer une petite chaise dans le box, sur laquelle Patrick Balkany s'est assis en grimaçant.  

Jusqu'au 18 décembre, le couple doit à nouveau répondre de fraude fiscale. Ils sont poursuivis pour n'avoir pas payé l'ISF entre 2010 et 2015, malgré des actifs estimés à 16 millions d'euros annuels, mais également pour avoir déclaré des revenus amplement sous-évalués entre 2009 et 2014. La présence de Patrick Balkany au tribunal lundi est incertaine. 

Lire aussi

L'édile des Hauts-de-Seine est incarcéré depuis sa condamnation, le 13 septembre dernier, à quatre ans de prison pour fraude fiscale. Isabelle Balkany, absente au procès après une tentative de suicide, s'est vue infliger trois ans de prison, sans mandat de dépôt. Tous deux ont été condamnés à dix ans d'inéligibilité. 

Un mois plus tard, ils ont de nouveau été condamnés pour blanchiment aggravé et seront rejugés dans ce dossier en février.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter