Procès Merah : ces cours de préparation au djihad qu’écoutait Abdelkader avant les assassinats

Procès Merah : ces cours de préparation au djihad qu’écoutait Abdelkader avant les assassinats
Justice

Toute L'info sur

Le procès Merah

JUSTICE – La cour d’assises spéciale de Paris s’est intéressée mardi 24 octobre à trois notes et 17 fichiers audio retrouvés dans l'iPod d’Abdelkader Merah. Les documents, effacés ou renommés par Abdelkader Merah, avaient tout du manuel pour devenir un "parfait terroriste" selon l’accusation.

Conseils, recommandations... une partie du contenu du disque dur et du Ipod d’Abdelkader Merah a été examinée de près ce mardi par la cour d’assises spéciale à l’occasion du nouvel interrogatoire de l’accusé. 

Poursuivi pour complicité dans les assassinats terroristes de Mohamed Merah et association de malfaiteurs terroristes, le frère aîné du "tueur au scooter" jure depuis qu’il ignorait tout des intentions criminelles de son frère. L’accusation comme les parties civiles sont convaincues du contraire. Pour elles, Abdelkader Merah a été la "tête pensante des tueries" et Mohamed Merah, le "bras armé". Le contenu de ses appareils électronique constitue pour elles une des preuves essentielles de cette complicité. 

Lire aussi

Des "notes intéressantes"

Ainsi, dans l’iPod de l'accusé, les enquêteurs ont découvert des notes, dont trois "particulièrement intéressantes" portant notamment sur l’art de la taqiya, ou dissimulation. Ils ont ainsi établi que ces méthodes étaient celles que devaient utiliser les membres des cellules terroristes dormantes pour se fondre dans la société qu'elles veulent frapper, lorsque l’une d’entre elles se faisait démasquer par les services de police.  

Les notes répondaient notamment aux questions : "Que faire lorsque l’on est suivi ?", "Comment tromper le service de renseignements?", "Comment se renseigner sur les méthodes employées par les services secrets pour collecter les renseignements sur les djihadistes ?" Parmi les conseil donnés : "Ne pas porter la montre à droite",  "Diversifier les moyens de transports", "Porter du noir quand les attaques ont lieu la nuit… "

En plus de ces notes, ont été retrouvés dans le lecteur multimédia d’Abdelkader Merah "801 fichiers audio en langue arabe". Certains fichiers audio consistaient en des chants à la gloire du martyr. D'autres portaient sur les 114 sourates du Coran récitées, un prêche du marocain Abou Chayma, une explication de l'ouvrage "Les Trois Fondements" portant sur l'unicité d'Allah... 

Lire aussi

17 fichiers audio dans le dossier "comportement"

Par ailleurs, 17  fichiers audios renommés par l’accusé en français et détaillant les enseignements donnés aux moudjahidines pour échapper aux services de renseignement ont été découverts dans le lecteur. Tous étaient classés dans un dossier baptisé "comportement". 

Le fichier audio "comportement ami"  portait ainsi sur l'utilisation du téléphone. Il était notamment conseillé d'être en possession de plusieurs téléphones portables et d'éviter tout recours à un téléphone fixe. Y figuraient également des conseils sur les précautions à prendre au cours des voyages étaient donnés. Il convenait de "maitriser parfaitement l'opération de camouflage". 

Le fichier "comportement copain" conseillait d'avoir recours à un intermédiaire de confiance et de diversifier les fournisseurs en matière d'achat d'armes afin de ne pas alerter les services de renseignement.

Le fichier audio "comportement grand-mère" insistait sur l'importance du système de cellule dans l'organisation du travail djihadiste et conseillait de regarder des "films d'espionnage". Un fait étayé par les découvertes effectuées au cours de la perquisition au domicile d'Abdelkader Merah, où les enquêteurs avaient mis la main sur des DVD de La bande à Baader, Le 11 septembre 2001 et Torture made in USA ont été notamment découverts.

Au total, ces 17 fichiers audios, "également disponibles sur YouTube" a précisé le président, représentaient plus de 20 heures de cours donnés en arabe par un membre d'Al-Qaïda depuis Kaboul.

En vidéo

Procès d’Abdelkader Merah : "Mon frère était un musulman pécheur"

Voir aussi

"Perfectionner l'arabe littéraire"

Interrogé sur ces cours, qu’Abdelkader Merah aurait écoutés de longues heures sur son lieu de travail notamment, au moyen de son iPod, en janvier et février 2012, soit très peu de temps avant les assassinats commis par son frère Mohamed Merah, l'accusé se défend de tout apprentissage à vocation terroriste. "C’était pour perfectionner l’arabe littéraire", matière à laquelle il s'était initié en Egypte notamment. 

L'accusé ajoute :  "Il s'agit de cours de préparation au djihad mais dans un esprit général. C'est détaillé, rigoureux, précis. Le djihad fait partie de notre religion, comme le jeûne ou la prière. Il est intéressant de connaître les diverses positions existant sur ce thème. Je suis musulman et je voulais savoir quels étaient les arguments de ceux qui ont pour projet d'instaurer un Etat islamique. Quand j'ai su que c'était un combattant qui s'exprimait, je me suis dit que je pouvais avoir accès au coeur d'Al-Qaïda."

Pourquoi les a-t-il renommés s’il n’avait rien à se reprocher ?  "Sil y avait une éventuelle perquisition, je ne voulais pas les perdre", dit-il. 

Des "éléments à décharge" pour Dupond-Moretti

"On devait consacrer cette journée aux éléments portant sur l’association de malfaiteurs mais nous ne l’avons pas fait !" s'agace Me Dupond-Moretti quand il prend la parole. "Il est important de connaître ces notes pour voir s'il a été fait application de ces conseils opérationnels dans notre dossier", lui répond le président de la cour d'assises.

"Pour moi, c'est plutôt un élément à décharge", estime l'avocat d'Abdelkader Merah. "S'il avait préparé ce que nous savons (les crimes de son frère Mohamed Merah, ndlr), pourquoi aurait-il gardé tout cela ?"Et, pour appuyer son argumentaire, Me Dupond-Moretti de rappeler que "qu’aucun des fichiers détenus par son client n’avait été retrouvé dans l’ordinateur de Mohamed Merah..."

Pour sa défense, Abdelkader Merah insiste sur le fait que "l'auteur des audios nterdit les actions isolées. Il dit que le combattant doit rester vivant. Les actions de mon petit frère n'ont rien à voir avec ces recommandations". Il assure n'avoir jamais évoqué ces cours avec son frère puis ajoute : "Si j’étais vraiment affilié à Al-Qaïda je le revendiquerais". 

"Manuel du parfait terroriste"

Interrogé après l’audience sur les contenus du matériel informatique d’Abdelkader Merah, Me Mouhou, avocat de la famille d’Imad Ibn-Ziaten, premier militaire tué par Mohamed Merah, n’a aucun doute sur le lien entre ces fichiers et la préparation de l'attentat.

"Dans le disque dur d’Abdelkader Merah, les enquêteurs ont tout simplement retrouvé la manière dont il faut concevoir un attentat selon Al-Qaïda. C’est le manuel du parfait terroriste. Comment agir ? Comment dissimuler ? Comment se cacher ? Tout y est", estime-t-il. Et de conclure : "Ces cours étaient écoutés en boucle par Abdelkader Merah et constituent tout simplement le mode opératoire de son frère Mohamed ".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent