Il y aura un deuxième procès Merah

DÉCISION - Le parquet général a fait appel ce vendredi du verdict contre les deux accusés Abdelkader Merah et Fettah Malki, condamnés à 20 et 14 ans de réclusion criminelle pour leur implication dans les assassinats terroristes de Mohamed Merah.

Le verdict avait paru clément aux parties civiles, qui regrettaient qu'Abdelkader Merah n'avait pas été condamné à une peine de prison à perpétuité. Elles ont été entendues par le ministère public, qui avait d'ailleurs requis cette peine à l'attention du frère du tueur au scooter, et 20 ans contre Ferrah Malki. 


Après la condamnation à 20 ans de réclusion criminelle d'Abdelkader Merah et celle de Fettah Malki à 14 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste, jeudi 2 novembre par la cour d'assises de Paris, le parquet général a fait appel du verdict contre les deux accusés, ce vendredi.

La procureure générale "a pris la décision ce jour d’interjeter appel de l’arrêt rendu le 2 novembre 2017 contre les deux accusés en ce qu’il prononce notamment l’acquittement partiel d’Abdelkader Merah pour complicité d’assassinats et tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste", indique le communiqué du parquet général de Paris. 


L'acquittement de complicité d'assassinats n'avait pas été retenu par la cour, qui avait estimé qu'"aucun élément de la procédure ne montre" que le frère du tueur au scooter était au courant des "objectifs visés" et des "crimes commis par son frère". Eric Dupond-Moretti, qui avait salué la décision de la cour sur ce point, a réagi auprès de l'AFP d'un laconique : "Plus rien ne me surprend".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le procès Merah

Plus d'articles

Sur le même sujet