Quadruple meurtre dans les Pyrénées-Orientales: le suspect éprouvait de la "haine" envers ses parents et beaux-parents

Quadruple meurtre dans les Pyrénées-Orientales: le suspect éprouvait de la "haine" envers ses parents et beaux-parents

JUSTICE - L'homme âgé de 50 ans, qui s'était rendu dimanche soir à la gendarmerie de Pollestres dans les Pyrénées-Orientales en indiquant avoir tué ses parents et ses beaux-parents septuagénaires, a été mis en examen pour assassinats et écroué mardi. Le quinquagénaire ressentait de la "haine" envers ses quatre personnes depuis des années, selon ses déclarations.

Il était allé de lui-même à la brigade de Gendarmerie à Pollestres dans les Pyrénées-Orientales dimanche soir. Au militaire qui l'a accueilli sur place, le quinquagénaire avait déclaré avoir tué volontairement ses parents demeurant à Perpignan ainsi

que ses ex-beaux-parents domiciliés au Boulou. Immédiatement placé en garde à vue et transporté à l’hôpital de Perpignan pour des soins suite à une suspicion de prise massive de médicaments, le suspect a été entendu de longues heures durant. 

Dans le même temps,  des effectifs de la sécurité publique du commissariat de police de Perpignan se transportaient au domicile des parents de cet homme et ne pouvaient que constater le décès du couple. De même que les gendarmes de la brigade du Boulou, rendus dans la maison des beaux-parents, qui ont eux aussi retrouvé les corps sans vie des victimes.

Dès le début de cette affaire, la piste d'un différend familial avait été évoquée. Ce mardi, le parquet de Perpignan la confirme....

Lire aussi

"Mauvais parents" et "personnes manipulatrices"

"Thierry C. a reconnu avoir donné volontairement la mort aux quatre personnes âgées, avec préméditation. Il reprochait à ses parents dont il était l’enfant unique d’avoir été de 'mauvais parents' et s’agissant de ses ex-beaux-parents qu’il ne côtoyait plus depuis environ 10 ans, il les décrivaient comme étant des personnes manipulatrices et démoniaques. En définitive Thierry C. avait mûri durant toutes ses années une haine féroce à l’égard des victimes. Haine qui l’amenait à les assassiner le 22 et 23 août 2020", indique le procureur adjoint de la République de Perpignan Luc-André Lenormand ce mardi dans un communiqué.

Le parquet n'a pas donné d'éléments concernant la manière dont les quatre victimes, âgées de 70, 71, 75 et 76 ans avaient été tuées. Selon une source proche du dossier, les parents de la victime ont été tués à l'aide d'une arme blanche, ses beaux-parents, eux, à l'arme blanche et à l'aide d'une arme à feu.

A l’issue de sa garde à vue, le suspect, près de deux enfants âgé d'une vingtaine d'années, a été mis en examen du chef du crime d’assassinats et placé en détention provisoire.

Pour les faits qui lui sont reprochés, Thierry C. encourt en cas de déclaration de culpabilité, la peine de la réclusion criminelle à perpétuité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.