Qui est Christian Ganczarski, le détenu islamiste qui a agressé des surveillants à la prison de Vendin-le-Vieil ?

DirectLCI
PORTRAIT - Christian Ganczarski, le détenu qui a agressé et frappé jeudi à coups de ciseaux et de lames de rasoir trois gardiens à la prison de Vendin-le-Vieil, est un islamiste allemand, visage d'Al-Qaïda en Europe et cerveau de l'attentat de Djerba en 2002.

Christian Ganczarski a crié "Allah Akbar" à chaque fois qu'il mettait des coups de lame aux gardiens. Les faits se sont produits, jeudi 11 janvier vers 16 heures, à l'ouverture de sa cellule de la prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. 


Agé de 51 ans, cet Allemand fait figure de pionnier du terrorisme islamiste. Dans les années 90, il fut l'un des proches de Oussama Ben Laden et se faisait alors appeler Abou Ibrahim. Ancien responsable de la maintenance et du cryptage des réseaux de communication d'Al-Qaïda, il aurait notamment participé au recrutement d'un des pilotes des attentats du 11-Septembre à New York. 

Son extradition pourrait être retardée

Arrêté à Roissy en 2003, Christian Ganczarski avait été condamné en 2009 à 18 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises spéciale de Paris, pour complicité dans l'attentat de la synagogue de Djerba, en Tunisie, en avril 2002, qui avait fait 21 morts, dont plusieurs français. Il était considéré comme l'organisateur de l'attaque.


Actuellement en fin de peine grâce au jeu des remises, Christian Ganczarski s'était fait notifier une demande d'extradition vers les États-Unis dans le cadre de l'enquête sur le 11-Septembre. Selon Le Parisien, des écoutes téléphoniques montrent que "Ganczarski semblait prêt à tout pour empêcher son transfert outre-Atlantique (…) et avait de ce fait été placé à l’isolement vendredi avec des équipements spécifiques (casque, bouclier, pare-coup) pour les surveillants devant l’approche". L'agression allant probablement entraîner une nouvelle instruction, son extradition pourrait donc être retardée.  Lundi 15 janvier au soir, l'individu, après quatre jours de garde à vue, a d'ailleurs été mis en examen pour "tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter