Carlos Ghosn pourrait toucher 765.000 euros par an de retraite

Carlos Ghosn pourrait toucher 765.000 euros par an de retraite
Justice

Toute L'info sur

Carlos Ghosn : l’ex-patron de Renault rattrapé par les affaires

RETRAITE DORÉE - L'ex-PDG de Renault-Nissan a fait valoir ses droits à la retraite, selon les informations de France Info. Carlos Ghosn pourrait ainsi toucher environ 765 000 par an.

En envoyant sa lettre de démission le 24 janvier dernier, Carlos Ghosn avait sans doute une idée derrière la tête : préparer sa retraite. Libéré sous caution le 5 mars dernier, l'ancien PDG du groupe Renault-Nissan n'est pas autorisé à quitter le Japon, mais il peut désormais essayer d'y voir plus clair pour son futur.

D'après France Info, qui s'est procuré l'information, l'homme d'affaires franco-libano-brésilien aurait ainsi fait valoir ses droits à la retraite. Et selon un cabinet de conseil aux actionnaires (Proxinvest) sur lequel s'est appuyé France Info, sa "retraite chapeau" s'élèverait à 765.000 par an jusqu'à sa mort. Un montant particulièrement élevé auquel le groupe ne coupera pas, puisqu'il s'agit d'une obligation légale.

Lire aussi

Salaire à moitié amputé

Si l'obtention de sa pension de retraite semble en tout cas en bonne voie, Carlos Ghosn pourrait en revanche voir ses revenus de l'année 2018 quelque peu amputés. Disposant d'un salaire fixe d'un million d'euros, il a été arrêté au Japon le 19 novembre. Donc physiquement, il n'était plus dans l'entreprise à ce moment-là et une partie de son salaire pourrait lui être retranché. En outre, selon France info, le Conseil d'administration réfléchit à lui retirer la part variable de sa rémunération, alors que dans l'absolu, Carlos Ghosn pouvait toucher jusqu'à 1,2 millions d'euros.

Si le conseil d'administration veut amputer son salaire, il lui faudra justifier deux "fautes" : des objectifs financiers non atteints ou des soucis judiciaires. Il est désormais visé par une enquête interne. Celle-ci a trait à son mariage organisé en octobre 2016 à Versailles où il aurait bénéficié d'un avantage en nature de 50.000 euros. Le conseil d'administration de Renault se réunit ce mercredi 3 avril.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent