Rixe avec Booba à Orly : Kaaris fait appel de sa condamnation

Justice
PROCÈS - Le rappeur Kaaris, condamné à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende après sa bagarre à Orly avec son rival Booba, a fait appel du jugement du tribunal.

Clash de l'été, suite. Le rappeur Kaaris, condamné à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende par le tribunal de Créteil, après la bagarre à Orly, a fait appel du jugement prononcé le 9 octobre dernier. Selon son avocat, Me David-Olivier Kaminski, contacté par l'AFP, l'artiste "n'est pas satisfait" de la peine prononcée. Il sera donc rejugé devant la Cour d'appel de Paris. 

Début octobre, le tribunal correctionnel de Créteil avait condamné Booba, "patron" du rap français, et Kaaris, son ancien protégé, à la même peine : 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende. Les avocats des rappeurs semblaient plutôt satisfaits de la décision du tribunal : un jugement "en grande partie mesuré", qui "consacre des violences croisées", pour l'avocat de Booba, Yann Le Bras, "d'apaisement" pour celui de Kaaris, David-Olivier Kaminski.


Lors du procès, le procureur avait estimé que les deux rappeurs étaient "tous deux responsables" d'avoir perdu "toute lucidité". Selon lui, la rencontre entre les deux rappeurs qui devaient embarquer sur le même vol pour Barcelone, était "fortuite", mais "ne pouvait que se conclure par une confrontation physique" : à force de "clashs" publics, Booba et Kaaris "se sont créé des personnages forts, puissants, violents, excessifs et déterminés". De son côté, Booba n'a pas fait appel, précise son avocat Yann Le Bras. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bagarre à Orly : Booba VS Kaaris fixés le 9 octobre

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter