Salah Abdeslam ne reviendra pas à son procès à Bruxelles

DirectLCI
ABSENT - Salah Abdeslam, unique survivant du commando qui a ensanglanté les villes de Paris et Saint-Denis a fait savoir au tribunal de première instance de Bruxelles qu'il ne souhaitait plus comparaître à son procès, qui doit reprendre jeudi 8 février.

"Il m’est apparu important de vous informer que monsieur Salah Abdeslam a informé le tribunal  qu’il ne souhaitait pas comparaître à l’audience de ce jeudi 8 février". Dans un communiqué, Luc Hennart, le président du tribunal de première instance francophone de Bruxelles, a fait comprendre aux journalistes que Salah Abdeslam, jugé pour "tentative d'assassinat sur plusieurs policiers dans un contexte terroriste" quelques jours avant son arrestation, le 18 mars 2016, dans la commune de Forrest, serait absent des débats pour la seconde partie de son procès, dès le jeudi 8 février.

Le djihadiste, qui comparaît à son premier procès - il doit être jugé pour son implication dans les attentats du 13 novembre -, n'avait pas été loquace lors de son premier jour d'audience, lundi 5 février. Devant la cour, il avait ostensiblement refusé de répondre aux questions, poursuivant sa stratégie du silence. 


"Je n'ai pas peur de vous, je n'ai pas peur de vos alliés, de vos associés, je place ma confiance en Allah et c'est tout", déclarait-il devant la cour. Cette absence n'empêchera pas l'audience de se poursuivre, notamment avec la plaidoirie très attendue de Me Sven Mary, son avocat. Lundi 5 février, le parquet avait requis 20 ans de prison à l'encontre de Salah Abdeslam et Sofiane Ayari. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter