Scandale des cadavres à la fac de médecine de Paris : le parquet ouvre une enquête

Scandale des cadavres à la fac de médecine de Paris : le parquet ouvre une enquête
Justice

INVESTIGATIONS - Le parquet de Paris annonce ce vendredi avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre", à la suite d'un article de "L'Express" décrivant les conditions indignes dans lesquelles les dépouilles étaient entreposées au Centre du don des corps de l'Université Paris-Descartes.

La glaçante enquête parue mercredi dans L'Express a fait l'effet d'un coup de tonnerre. Selon cet article, des corps légués à la science auraient en effet été accueillis dans des conditions indécentes au Centre du don des corps à la science de l'Université Paris-Descartes jusqu'en 2018 au moins.

Prenant visiblement très au sérieux ces révélations, le parquet de Paris annonce ce vendredi 29 novembre avoir ouvert une enquête pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre". Plus précisément, l'enquête a été ouverte par le pôle santé publique du parquet et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). 

Lire aussi

"Dans des locaux vétustes, les dysfonctionnements du centre et les problèmes de gestion ont eu une conséquence terrible : des dépouilles putréfiées, rongées par les souris, à tel point que certaines ont dû être incinérées sans avoir pu être disséquées", relatait l'hebdomadaire, décrivant des corps empilés les uns sur les autres.

Fermeture immédiatement ordonnée dès mercredi

 

Dès mercredi 27 novembre, ce Centre a fait l'objet d'une fermeture administrative ordonnée par la ministre de la Recherche. Une mission d'inspection a en parallèle été lancée afin "d'établir la réalité des faits" et "la marche à suivre" avant une réouverture du site "dans les meilleures conditions", a pour sa part annoncé l'Université.

Ce centre parisien fondé en 1953, qui est le plus grand centre d'anatomie européen, accueille chaque année plusieurs centaines de corps donnés de son vivant volontairement à la science, souligne l'Université. Il joue un rôle indispensable pour la formation des chirurgiens et pour le développement de nouveaux dispositifs médicaux ou de nouvelles procédures opératoires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter