Strasbourg : agressée parce qu'elle portait une jupe, une étudiante porte plainte

Strasbourg : agressée parce qu'elle portait une jupe, une étudiante porte plainte
Justice

HARCÈLEMENT DE RUE - Elisabeth, une étudiante de 22 ans, agressée "pour une jupe" par trois hommes à Strasbourg vendredi dernier a décidé de porter plainte cet après-midi.

Une étudiante de 22 ans, Elisabeth, a été agressée par trois hommes vendredi 18 septembre en début d'après-midi à Strasbourg, près du quai des Alpes, alors qu'elle rentrait chez elle. Les agresseurs, âgés d'une vingtaine d'années, l'ont insulté de "pute en jupe". "Pardon ?", rétorque-t-elle, immédiatement. "Ta gueule salope, baisse les yeux", surenchérissent ces derniers. 

Deux d'entre eux la maintiennent, ensuite, fermement par les bras quand le troisième commence à la frapper au visage. Puis, ils s'enfuient. Une quinzaine de témoins assistent à la scène, selon la jeune femme. Mais, aucune réaction, personne n'intervient. "C'est ce qui me révolte le plus", assène-t-elle. Des hématomes violets sont apparus sur son visage depuis, notamment au niveau de son œil droit. 

Lire aussi

La victime a porté plainte ce lundi après-midi. Elle lance un appel à témoins, même "anonymement", dit-elle. "Ce serait horrible que ces actes restent impunis", termine l'étudiante.  

Selon l'institut Ipsos, 81 % des femmes ont été victimes de harcèlement sexuel dans les lieux publics et 80 % d'entre elles déclarent, comme dans le cas d'Elisabeth, ne pas avoir été aidées. 

Dans cette plainte, elle retranscrit les faits et dresse le portrait de ses assaillants. L'enquête est entre les mains de la sûreté départementale. Une exploitation de vidéosurveillance est en cours. Un bornage téléphonique va aussi être effectué. 

Une carte pour géolocaliser les agressions de rue

Elisabeth constate que le harcèlement de rue s'est accru ces derniers mois dans cette ville du nord-est de la France. Un sentiment visiblement partagé par d'autres jeunes femme puisque un groupe intitulé "Témoignages & soutien violences sexistes de rue - Strasbourg" a été crée sur Facebook le 24 juillet dernier. Cette initiative vise à recenser les témoignages d'agressions sur la voie publique. Une carte virtuelle est disponible afin de géolocaliser instantanément les agressions. 

La mairie de Strasbourg, elle, dit qu'il est difficile de confirmer une réelle augmentation des agressions mais se félicite que la parole se libère. Les policiers municipaux devraient recevoir une formation de harcèlement de rue d'ici la fin de l'année.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : le terroriste a payé un collégien pour identifier Samuel Paty

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 2,5 millions de cas dans le monde en une semaine, un record

Quel homme est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Sa fille, son compagnon, le décès de ses parents… Louane se confie avant la sortie de "Joie de vivre"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent