Terrorisme , Francis Heaulme, Merah... les grands procès qui vont marquer 2017

Terrorisme , Francis Heaulme, Merah... les grands procès qui vont marquer 2017

JUSTICE - L'année 2017 sera marquée par la tenue de grands procès, et notamment par l'examen, pour la première fois, d'affaires terroristes à la cour d'assises spéciale de Paris.

18 avril - Procès de la cellule terroriste Cannes-Torcy

Ils seront une vingtaine d'accusés dans le box. Les membres de la filière Cannes-Torcy sont poursuivis par la cour d'assises spéciale de Paris pour avoir fait exploser une grenade dans l'épicerie juive Naouri, à Sarcelles, le 19 septembre 2012, et préparé d'autres attentats islamistes ciblant des sites militaires. Plusieurs d'entre eux ont fait un détour par la Syrie. 

En tout, ce sont cinquante-cinq jours d'audience qui sont prévus - le procès devrait s'achever le 7 juillet - afin de juger ces accusés originaires de Cannes et de Torcy, en Seine-et-Marne. Spécificité de cette cour d'assises spéciale : les jurés populaires en sont absents. Seuls des magistrats professionnels auront donc à décider du sort de ces terroristes présumés. 

19 avril - Procès de Thomas Thévenoud pour "fraude fiscale"

En saura-t-on plus sur la "phobie administrative" de l'ex-Secrétaire d'Etat ? En novembre dernier, le tribunal correctionnel de Paris a décidé de renvoyer le procès de Thomas Thévenoud pour "fraude fiscale"... soit quatre jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. 

Il lui est reproché, ainsi qu'à son épouse, de ne pas avoir déclaré ses revenus en 2012 et d'avoir accumulé du retard dans ses déclarations pendant quatre années. Et ce, malgré plusieurs mises en demeure. Révélé par Le Canard enchaîné, ce scandale avait coupé court à la carrière politique du tout nouveau Secrétaire d'Etat contraint de quitter son poste en septembre 2014, après exactement neuf jours d'exercice. 

Lire aussi

24 avril - Procès de Francis Heaulme dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz

Après maints rebondissements, le procès devrait pouvoir se tenir, selon l'association de la presse judiciaire, entre le 24 avril et le 12 mai 2017 à Metz. Jusqu'au 15 décembre dernier, le suspense planait pourtant encore quant à la présence de Francis Heaulme, dont une expertise médicale a finalement décidé qu'il était en état de répondre aux questions de la cour d'assise. L'heure, peut-être, de faire la lumière sur le meurtre par lapidation de deux garçons de huit ans à Montigny-les-Metz, en Moselle en 1986, qui a abouti à une erreur judiciaire exceptionnelle : la condamnation, à tort, de Patrick Dils, trois ans plus tard.

Reste à savoir si celui qu'on surnomme "le routard du crime" comparaîtra seul dans le box. La cour de Cassation doit encore déterminer si Henri Leclaire, mis en cause dans cette affaire par des témoignages, peut être lui aussi poursuivi et jugé. 

Lire aussi

2 octobre - Procès d'Abdelkader Merah, frère du "tueur au scooter"

Il comparaîtra devant la cour d'assises spéciale de Paris. Abdelkader Merah, 34 ans, frère aîné de Mohamed Merah, est soupçonné par les juges d'instruction d'avoir été présent à des moments cruciaux de la préparation des tueries de Toulouse et Montauban, notamment lors de l'achat du scooter. C'est donc pour complicité de crime terroriste qu'il sera jugé pendant un mois, à partir du 2 octobre.

En mars 2012, Mohamed Merah a assassiné sept personnes dont trois enfants, et fait six blessés. Il a été tué pendant l'assaut du Raid, dans l'appartement où il s'était retranché. 

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : bond "préoccupant" à 183 cas au Danemark

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.