Toujours hospitalisé, Patrick Balkany ne sera pas présent à son procès lundi

Toujours hospitalisé, Patrick Balkany ne sera pas présent à son procès lundi
Justice

ABSENCE - Le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, hospitalisé depuis jeudi, ne sera pas présent à la reprise de son procès en appel pour fraude fiscale lundi après-midi, a-t-on appris auprès de son épouse.

L’élu de Levallois-Perret, hospitalisé depuis quatre jours, n’est pas en état de comparaître à l’audience prévue ce lundi après-midi à Paris : "Il doit subir cet après-midi des examens complémentaires sous anesthésie générale", a indiqué Isabelle Balkany, elle aussi rejugée pour fraude fiscale à la cour d'appel de Paris.

Patrick Balkany, 71 ans, a été admis jeudi matin dans un hôpital parisien, au lendemain de l'ouverture de son procès en appel. Vendredi, la première adjointe au maire de Levallois avait, dans un tweet, dit sa "reconnaissance" pour la rapidité de prise en charge de son mari, incarcéré à la maison d'arrêt de la Santé depuis trois mois.

"Merci du fond du cœur à l'Administration pénitentiaire de La Santé pour sa réactivité et aux Pompiers pour leur compétence qui ont fait hospitaliser Patrick d'urgence pour ce qui est une grave occlusion intestinale... Notre reconnaissance à jamais !", avait-elle posté.

Lire aussi

Il peut être jugé en son absence

En dépit de cette hospitalisation et donc de cette absence, rien ne dit pour l'heure que l'audience pourrait être renvoyée, Patrick Balkany pouvant être jugé en son absence. 

Mercredi, le maire de Levallois-Perret était apparu très amaigri dans le box des prévenus. A la demande de la défense, la présidente a fait installer une chaise capitonnée pour Patrick Balkany, qui avait expliqué souffrir du dos depuis une opération à la colonne vertébrale.

   

Le baron des Hauts-de-Seine est incarcéré depuis le 13 septembre, date de sa condamnation à quatre ans de prison pour fraude fiscale.

Isabelle Balkany, absente au premier procès après une tentative de suicide, s'est vu infliger trois ans de prison, sans mandat de dépôt. Tous deux ont été condamnés à dix ans d'inéligibilité.

Un mois plus tard, ils étaient à nouveau condamnés pour blanchiment aggravé, lui à cinq ans ferme et elle à quatre. Ils seront rejugés dans ce dossier en février. 

Incarcéré depuis le 13 septembre, après sa condamnation à quatre ans d'emprisonnement ferme pour fraude fiscale, Patrick Balkany a déposé plusieurs demandes de mise en liberté, mettant en exergue son état de santé. Elles avaient toutes été refusées. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent