Trois valises de billets... mais pas pour la campagne de Sarkozy : les nuances de Takieddine sur LCI

Trois valises de billets... mais pas pour la campagne de Sarkozy : les nuances de Takieddine sur LCI

TAKIEDDINE PERSISTE ET SIGNE - Au lendemain du placement en garde à vue de Nicolas Sarkozy, finalement mis en examen mercredi dans l'affaire sur un supposé financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, l'homme d'affaires Ziad Takieddine maintient ses accusations et indique avoir bien livré trois valises de billets à Claude Guéant, contenant au total 5 millions d'euros. Mais, selon lui, ces sommes n'ont pas servi à financer la campagne de l'ex président.

Il est au coeur de l'enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. L'homme d'affaire franco-libanais Ziad Takieddine a assuré une nouvelle fois mercredi avoir transporté de Libye en France trois valises d’argent entre 2006 et 2007. De l'argent liquide destiné à Claude Guéant et, directement à Nicolas Sarkozy a-t-il assuré devant les caméras de LCI. 

"Cet argent a été donné la première fois à M. Guéant, c'était 1,5 million. La deuxième fois, c'était 2 millions. Et la troisième fois, c'était 1,5 million directement à monsieur Nicolas Sarkozy", assure l’homme d’affaires franco-libanais, déjà mis en examen dans cette affaire . Une version qui n'a pas changé depuis ses premières accusations publiques dans les colonnes de Médiapart en 2016. Sauf sur un point : selon Takieddine,  ces 5 millions d’euros n’ont pas servi à financer la campagne de Nicolas Sarkozy, celle-ci "a été financée autrement", assure-t-il. 

Nicolas Sarkozy et ses proches ont plusieurs dénoncé des propos totalement mensongers, rappelant d’ailleurs que Ziad Takieddine avait été condamné pour diffamation pour le passé. 

Toute l'info sur

Affaire libyenne : Sarkozy mis en examen

Lire aussi

Pourtant, l’homme d’affaire persiste et jure avoir "donné toutes les preuves la justice". "Ils en font ce qu'ils veulent. Moi je ne dirai plus rien à la justice, j'ai plus rien à dire, j'ai tout dit », conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

VIDÉO - Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a essayé de s'interposer

EN DIRECT - "L’objectif, tomber le masque d’ici la fin de l’été", affirme Alain Fischer, "Monsieur vaccin" du gouvernement

"Vous lui avez volé sa vie" : la famille d'Arthur Noyer interpelle Nordahl Lelandais

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.