Une cinquième femme accuse Roman Polanski d'agression sexuelle alors qu'elle avait 10 ans

Une cinquième femme accuse Roman Polanski d'agression sexuelle alors qu'elle avait 10 ans
Justice
DirectLCI
JUSTICE - Le réalisateur Roman Polanski est sous le coup d'une cinquième accusation publique d'agression sexuelle, formulée par Marianne Barnard, une artiste californienne. Celle-ci soutient qu'elle avait dix ans au moment des faits. Via son avocat, contacté par LCI, l'intéressé dément formellement.

Elle dit avoir été encouragée à prendre la parole dans le sillage de l'affaire Weinstein. L'artiste californienne Marianne Barnard, âgée aujourd'hui d'une cinquante d'années, accuse, dans une interview livrée au quotidien britannique The Sun, le réalisateur Roman Polanski de l'avoir agressée sexuellement, lorsqu'elle n'avait que 10 ans.


Dans un article en date du 20 octobre dernier, Marianne Beard assure que la scène s'est déroulée sur une plage près de Malibu, en 1975. "Il y avait des rochers sur la plage, et c'est à cet endroit qu'il a pris des photos de moi. Au début, je pensais simplement qu'on allait à la plage avec ma mère" explique-t-elle. "On était là depuis un petit moment quand il est arrivé. Elle m'a expliqué que ce monsieur voulait prendre des photos de moi dans un manteau de fourrure. Je pensais que c'était pour un magazine ou quelque chose comme ça. Je portais un bikini et je pensais que c'était une séance de mannequinat (...). Il a commencé par des photos en maillot de bain, puis avec le manteau, puis il m'a demandé d'enlever le haut, ce qui ne m'a pas posé de problème, à l'époque."


L'artiste poursuit : "Mais ensuite, il a voulu que j'enlève le bas. Et j'ai commencé à me sentir mal à l'aise. A un moment, j'ai compris que ma mère était partie. Je ne sais pas où elle est partie. Et ensuite, il m'a agressée." Marianne Barnard indique qu'après cet épisode, elle a souffert de stress post-traumatique. 

Cinq accusations publiques

Avant même de témoigner auprès de la presse, Marianne Barnard avait, dès le 13 octobre, lancé une pétition afin de destituer Roman Polanski, 84 ans (il en avait 42 ans en 1975), de l'Académie des Oscars. A l'heure actuelle, cette pétition recueille plus de 16.100 signatures. En parallèle, elle a porté plainte auprès de la police de Los Angeles. Elle est ainsi la cinquième personne à accuser publiquement le fameux réalisateur d'agression sexuelle ou de viol. Les accusations avaient débuté il y a quarante ans, lorsqu'en 1977, celui-ci a plaidé coupable pour "rapports sexuels illégaux avec une mineure" de treize ans. 


Par voie de communiqué, l'avocat de Polanski Hervé Temime a entrepris de démonter les dernières accusations en date, réitérées ce lundi auprès de LCI. "Monsieur Polanski conteste formellement les accusations de madame Barnard concernant des faits de 1975 alors qu'elle avait dix ans. Les seuls faits qu'on peut lui reprocher sont ceux qui concernent Samentha Geimer, qu'il a reconnus dès sa première audition il y a quarante ans et à l'égard desquels madame Geimer s'est encore exprimée récemment, en réaffirmant à la fois son pardon à monsieur Polanski et les reproches qu'elle faisait à la justice américaine. La justice suisse et la justice polonaise ont estimé qu'il avait exécuté sa peine, et au-delà. Il conteste toutes les autres accusations sans fondement dont il a fait l'objet."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter