Une ex-candidate FN condamnée pour avoir comparé Christiane Taubira à "un singe"

Une ex-candidate FN condamnée pour avoir comparé Christiane Taubira à "un singe"

VERDICT - Anne-Sophie Leclère a été condamnée en appel à 3000 euros d'amende avec sursis pour injure raciale après avoir comparé l'ancienne garde des Sceaux à "un singe" en 2014.

Le parquet avait requis contre elle, deux mois de prison avec sursis. Anne-Sophie Leclère, ancienne candidate du Front national aux municipales de 2012 dans les Ardennes, a finalement été condamnée ce mercredi en appel à 3000 euros d'amende avec sursis pour injure raciale, après avoir comparé l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira à "un singe". 

Une erreur de casting- Florian Philippot

L'affaire avait fait grand bruit en 2014, lorsqu’Anne-Sophie Leclère avait publié sur Facebook, la photo d’un petit singe accolée à celle de la ministre de la Justice de l’époque. Elle avait ajouté les légendes suivantes : "A 18 mois" et "maintenant". Si l’ex-tête de liste FN aux municipales de 2012, avait affirmé qu’il s’agissait d’"humour" et que "cela n’avait rien à voir" avec du racisme sur France 2, elle avait finalement été suspendue de ses fonctions par Marine Le Pen, sur la proposition de la commission de discipline de la formation d'extrême droite. Le vice-président du parti, Florian Philippot, avait alors évoqué une "erreur de casting". 

La brigade de répression de la délinquance contre la personne avait ouvert une enquête préliminaire à la demande du Parquet de Paris. Comme le rappelle Libération, en juin 2015, la cour d’appel de Cayenne avait annulé la condamnation de la frontiste, jugeant la plainte de l’association Walwari (cofondée en 1993 par l’ancienne ministre) irrecevable. Le tribunal avait requis une peine de prison ferme de neuf mois, cinq ans d’inéligibilité et une amende de 50 000 euros. Il avait également condamné le Front national à 30 000 euros d’amende en première instance.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Avec 100.000 morts du Covid, où la France se situe-t-elle dans le monde ?

    VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

    Réouvertures : les musées et les terrasses prioritaires, selon Emmanuel Macron

    EN DIRECT - 100.000 morts du Covid : "Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom", promet Emmanuel Macron

    Funérailles du prince Philip : Harry et William ne marcheront pas côte à côte

    Lire et commenter