Vers un durcissement des conditions de détention des prisonniers radicalisés

Vers un durcissement des conditions de détention des prisonniers radicalisés
Justice

JUSTICE - Le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a annoncé ce samedi plusieurs mesures afin de durcir les conditions de détention de certaines personnes radicalisées.

Une semaine après l'agression de deux surveillants de prison à Osny, près de Paris, le garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas a montré sa volonté de durcir "immédiatement" les conditions de détention des détenus radicalisés. 

Il souhaite notamment qu'ils changent "plus fréquemment" de cellule en organisant des rotations "systématiques" et en multipliant les fouilles.

"Les effets personnels des détenus seront limités au sein des cellules", a-t-il ajouté. L'objectif est de limiter au maximum "les caches potentielles". Les achats pour améliorer la vie quotidienne en prison seront également réduits, et leur accès à des publications extérieures sera davantage "contrôlé".

Une application dès cette semaine

Toutes ces modifications se feront dans les unités de prévention de la radicalisation à Lille-Annœullin (Nord), Fleury-Mérogis (Essonne), Fresnes (Val-de-Marne) et Osny (Val-d'Oise), qui sont actuellement en expérimentation.  Selon le garde des Sceaux, ces nouvelles mesures devraient entrer en application dès cette semaine. 

A l'heure actuelle, 1400 détenus sont considérés comme radicaux dans les prisons françaises dont 325 sont "incarcérés pour une incrimination terroriste".

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

    EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

    "Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

    EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

    Évacuation violente à Paris : colère et indignation des élus locaux, Darmanin dénonce des images "choquantes"

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent