Victorine, 18 ans, retrouvée morte dans un ruisseau : ce que l'on sait sur l'enquête

Au total, 47 enquêteurs sont mobilisés sur l'affaire du décès de Victorine. Ces derniers sont revenus sur les lieux où le corps sans vie de la jeune fille a été découvert. Ils tentent d'établir avec précision les minutes qui ont précédé le drame.
Justice

FAIT DIVERS - Après plusieurs heures d'incertitudes, le parquet a confirmé que le corps retrouvé à Villefontaine lundi était bien celui de la jeune Iséroise disparue ce week-end. Une autopsie aura lieu ce mercredi. LCI fait le point sur l'avancée de l'enquête.

Depuis samedi soir, plus personne n'avait de nouvelles de la jeune Victorine. Une disparition aussi mystérieuse qu'inquiétante pour ses proches et les habitants de Villefontaine. Grâce à un important dispositif de recherche, les enquêteurs ont découvert ce lundi le cadavre de la jeune fille dans un endroit "difficilement accessible". La magistrate en charge du dossier l'a officiellement annoncé ce lundi soir. LCI fait le point sur ce que l'on sait du drame et de l'enquête. 

Le contexte de la disparition

Samedi soir dernier, Victorine Dartois n'est pas rentrée à son domicile. Elle été allée faire des courses au "village des marques" de Villefontaine, Après avoir pris un premier bus , elle devait en prendre un second pour remonter dans son quartier des Fougères à Villefontaine. Elle a appelé sa soeur pour signaler qu'elle avait raté ce bus et qu'en conséquence, elle remontait à pied. Il était alors 19h. C'était son dernier signe de vie.  

L'absence de la jeune fille de 18 ans a immédiatement suscité l'inquiétude. Ses deux parents ont alors effectué un signalement auprès des autorités locales, aux environs de 21h30. Selon ses proches, aucun élément ne laissait en effet préjuger d'une telle disparition. "Elle rentrait chez elle, il n'y avait pas de malaise, elle n'avait pas eu de problème dans sa journée. Ça ne ressemble pas à une fugue", a d'ailleurs expliqué la procureure Audrey Quey. Parallèlement, la sœur aînée de la disparue a rapidement lancé un appel à l'aide sur les réseaux sociaux, partagé plus de 47.000 fois. 

Lire aussi

D'importants moyens mobilisés

De gros moyens de recherche ont été engagés dès dimanche. Un hélicoptère et des gendarmes au sol ont ainsi rapidement été déployés. Un dispositif complété par un chien Saint-Hubert spécialisé dans la recherche de personnes. Depuis dimanche, des plongeurs ont passé également au crible certains points d'eau (étangs, ruisseaux) dans les environs de la dernière localisation connue de Victorine. En parallèle,  des investigations techniques ont été menées sur la téléphonie et les bandes de vidéosurveillance. 

Autopsie ce mercredi

Lundi matin, un corps inanimé a été découvert près de l’étang Saint-Bonnet à Villefontaine (Isère). Coincé dans les branchages, le cadavre était relativement difficile d'accès. En début d'après-midi, lundi, la procureure se montrait très prudente : "Je ne suis pas en mesure d'affirmer qu'il s'agit du corps de Victorine".  Pour autant, des baskets et un sac à main correspondant à ceux de Victorine, retrouvés dans le secteur, ne laissaient que peu de place au doute. Finalement, la nouvelle est tombée ce lundi soir : le cadavre retrouvé est bien celui de la jeune disparue. Selon la procureure Audrey Quey, si les causes du décès ne sont pas encore établies,"tout laisse à penser qu'il ne s'agit pas d'un accident". Une autopsie aura lieu mercredi pour définir les causes de la mort. 

Toute l'info sur

Victorine, 18 ans, retrouvée morte dans un ruisseau

Un appel à témoins

Pour l'instant dans le flou, les autorités ont mis en place un appel à témoins. Toutes les personnes disposant d'éléments susceptibles de faire avancer l'enquête doivent composer le numéro 0800 200 142. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 13.000 cas recensés en 24 heures en France

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : 3000 contenus supprimés, 1000 sites déréférencés

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

EN DIRECT - Présidentielle américaine : Donald Trump attaque le "désastreux" Dr. Fauci "et tous ces idiots" lors d'un appel avec ses équipes

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent