À Nîmes, un homme condamné pour féminicide libéré à cause du délai de détention provisoire trop long

À Nîmes, un homme condamné pour féminicide libéré à cause du délai de détention provisoire trop long

Un tribunal de Nîmes vient d'ordonner aujourd'hui la libération immédiate d'un homme condamné à 30 ans de réclusion pour le meurtre de sa compagne, car il n'a pas pu être rejugé en appel dans les délais impartis.

Ramon Cortès est accusé d'avoir harcelé, séquestré, violé, tué puis enterré son ex-compagne. Pourtant, il est sorti de prison ce jeudi, après six ans, uniquement de la détention provisoire. L'accusé n'a en effet toujours pas reçu de jugement définitif. Une condamnation à 30 ans de réclusion criminelle a déjà eu lieu en 2017, mais son avocat a aussitôt fait appel. Et depuis, plus rien.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 16/01/2020 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 16 janvier 2020 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Toute l'info sur

Le 20h

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : comment transformer son pass sanitaire en pass vaccinal ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 390.000 cas positifs en 24h, nouvelle hausse des contaminations

Qui était Jean-Jacques Savin, décédé en voulant traverser l'Atlantique à la rame ?

"Plus de 50% de la viande consommée en France" est-elle halal ?

A l'hôpital, un quart des patients positifs au Covid-19 ont été admis pour un autre motif

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.