VIDEO - Affaire "des écoutes" : sur LCI, Dupond-Moretti dénonce des "méthodes barbouzardes" et porte plainte

VIDEO - Affaire "des écoutes" : sur LCI, Dupond-Moretti dénonce des "méthodes barbouzardes" et porte plainte
Justice

COLÈRE - Visé par des investigations menées en catimini par le parquet national financier, le célèbre avocat a dénoncé des méthodes "barbouzardes" et "une véritable dérive " tout en prévenant qu'il allait "déposer plainte".

"Je découvre avec stupéfaction les méthodes que je qualifie de barbouzardes. Je pèse mes mots." Eric Dupond-Moretti est en colère. Le célèbre avocat a annoncé ce jeudi sur LCi qu'il allait déposer plainte après les révélations du Point sur une enquête menée en catimini par le parquet national financier pour identifier la "taupe"  éventuelle qui aurait informé Nicolas Sarkozy et son avocat Me Thierry Herzog qu'ils étaient sur écoute.

Le parquet national financier (PNF) a  enquêté, en vain, entre 2014 et 2019 et notamment via des investigations sur des ténors du barreau de Paris.  L'existence de cette enquête, parallèle aux investigations dans l'affaire  dite des "écoutes", était connue et dénoncée de longue date par la défense de  l'ancien président et de son conseil, mais pas son contenu ni l'ampleur de la  surveillance de tous ces avocats.

"On a basculé dans la République des juges"

"On a surveillé pendant 15 jours mes fadettes (Ndlr : les relevés téléphoniques), mes facturations détaillées pour savoir qui j’appelle et de qui je reçois des appels. Ça viole l’intimité de ma vie privée, ça viole mon secret professionnel, ça viole le secret de mes correspondances. Ce sont des méthodes barbouzardes", s'est indigné Eric-Dupond Moretti sur LCI. "On ne fait pas ça en Corée. Il y en a ras-le-bol de ces méthodes, de ces juges qui s’affranchissent de toutes les règles au nom de la morale publique. […] On a basculé dans la république des juges maintenant. C’est un immense danger pour la démocratie. Lorsque les dictateurs arrivent, les premiers qu’on touche ce sont les journalistes et les avocats."  Face à ces agissements, l'avocat espère "que les grands donneurs de leçons, notamment les gens de Médiapart, s’indignent de la façon dont on traite les avocats." 

"Petite cuisine familiale"

Eric Dupond-Moretti a réclamé "un certain nombre de décisions" tout en précisant qu'il "faudrait des heures d’émission pour expliquer les réformes qui sont indispensables." Plus qu'un événement, c'est un système qu'il dénonce. "Il y a des choses qui fonctionnent très bien. Il y a de vrais bons juges dans notre pays, fort heureusement. Mais il y a aussi une véritables dérives" martèle t'il. Face à cette "petite cuisine familiale", il demande la fin de l'impunité de certains juges : "On a atteint des sommets, les juges doivent aussi rendre des comptes de ce qu’ils font" 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent