VIDÉO ARCHIVE TF1 – 24 janvier 2008 : le jour où le scandale de l’affaire Kerviel a été révélé

Justice
10 ANS APRES – Il y a tout juste 10 ans ce mercredi, le 24 janvier 2008, la Société Générale révélait avoir subi une perte colossale de 4.9 milliards d’euros liée aux transactions effectuées par un jeune trader, Jérôme Kerviel. Le point de départ d’un long feuilleton - toujours pas totalement bouclé aujourd’hui - qui aura marqué un avant et un après dans le monde de la finance. LCI vous propose de le revivre en regardant le sujet que TF1 avait consacré à l’affaire ce soir-là.

Visage blême, pas hésitant, Daniel Bouton s’avance vers les journalistes. "Nous avons découvert l’existence d’une position dissimulée, complètement cachée, extérieure à nos livres à nous mais logée dans notre champs d’activité de marché", annonce le président de la Société Générale d'alors face à une assistance médusée. Quelques secondes plus tard, les spectateurs du Journal de 20 heures de TF1 découvrent pour la première fois le visage de l’homme par qui le scandale arrive : un "simple trader de 31 ans", "cadre de rang modeste au sein d’une sous-division des activités de marché" de la banque, explique le journaliste devant une photo ressemblant aà celle des gardés à vue américain. L’affaire Jérôme Kerviel vient de commencer.

Depuis ce jour du 24 janvier 2008 au cours duquel la Société Générale avait annoncé la perte colossale de 4.9 milliards d’euros, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts, même si l’affaire qui aura connu de nombreux rebondissements n’est pas encore totalement soldée. Jérôme Kerviel, devenu le symbole des dérives de la finance, poursuit dans l'ombre son combat contre la banque, à qui il a finalement été condamné à verser un million d’euros. De son côté, celle-ci se voit désormais réclamer par le fisc le remboursement du crédit d'impôt de 2,2 milliards d'euros que l'Etat lui avait accordé juste après la fraude, son ex-trader n'ayant été jugé en septembre 2016 que "partiellement responsable" du préjudice qu'elle a subi.


Pour revivre la "stupeur et l'incompréhension" que la révélation de cette affaire avait suscitée il y a dix ans, LCI vous propose de revoir le sujet que le Journal de 20 heures de TF1 avait diffusé le soir du 24 janvier 2008 sur cette perte de près de 5 milliards d'euros. L’équivalent de "55.000 logements sociaux, 300 collèges ou 25 A380", soulignait en fin de reportage Patrick Poivre d’Arvor pour permettre aux téléspectateurs de saisir cette somme "impalpable".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Kerviel

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter