VIDÉO - "Elle n’a jamais cautionné ce qui se passait dans le monde" : affirme le fils aîné de "mamie djihad"

DirectLCI
TÉMOIGNAGE - Christine Rivière, 51 ans, est poursuivie pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes terroristes devant le tribunal correctionnel de Paris. Cette mère de famille a effectué trois séjours en Syrie où elle a rejoint son fils Tyler Vilus, combattant du groupe État islamique. Son fils aîné, Leroy, a témoigné devant les médias.

"Il n’y avait aucune animosité dans ses paroles, aucune violence". Ces mots sont ceux de Leroy Rivière, fils de Christine Rivière, surnommée la "mamie jihadiste". Poursuivie pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes terroristes devant le tribunal correctionnel de Paris, cette mère de famille de 51 ans a effectué, en 2013 et 2014, trois séjours en Syrie où elle a rejoint son fils Tyler Vilus, combattant d'un groupe jihadiste qui allait devenir l'organisation Etat islamique (EI). Cette dernière risque dix ans de prison.

"C'est une secte"

Christine Rivière a été interpellée le 2 juillet 2014, au domicile de son aîné, Leroy, alors qu'elle s'apprêtait à repartir en Syrie. "Elle ne pensait pas du tout faire la guerre en France comme ça a pu être dit", explique ce dernier, au micro de LCI. "Elle n’a jamais cautionné ce qui se passait dans le monde. Mais elle était dans un délire. C’est une secte de toute façon. Et on a beau dire ce que l’on veut, une secte c’est une secte. Il suffit qu’ils (les jihadistes) jouent avec les faiblesses des gens et puis tu te lances dedans". Tyler a également été arrêté un an plus tard, en Turquie, et extradé vers la France. Son dossier est à ce jour toujours à l'instruction.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter