L'édito Aphatie : "S'il y a une enquête, il y a un soupçon, et s'il y a un soupçon, ça affaiblit l'autorité du chef de l'État"

L'édito Aphatie : "S'il y a une enquête, il y a un soupçon, et s'il y a un soupçon, ça affaiblit l'autorité du chef de l'État"
Justice

L'EDITO APHATIE - L'enquête sur l'affaire Kohler est relancée. Est-ce que ce dossier tombe mal pour Emmanuel Macron ?

Toute l'info sur

La Matinale

Les juges d'instruction investiguent de nouveau dans l'affaire Kohler. Ils vont notamment chercher si le numéro deux de l'Élysée avait des liens avérés avec l'armateur MSC en pleine polémique sur une note du président de la République en faveur de son bras droit. Notons que ce dossier peut faire des dégâts d'images pour Emmanuel Macron. "Il faut que le pouvoir soit irréprochable. Et s'il y a une enquête, il y a un soupçon, et s'il y a un soupçon, ça affaiblit l'autorité du chef de l'État", a expliqué notre éditorialiste. "En l’occurrence, il ne faut pas exagérer les choses", rajoute-t-il. Qu'entend-il par là ? Quid de la transparence de la justice ?

Ce jeudi 25 juin 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", s'est penché sur l'impact de la relance de l'enquête sur l'affaire Kohler vis-à-vis d'Emmanuel Macron. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 25/06/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent