VIDÉO - Ce que l'on sait du parcours d'Ahmed H., cadre présumé de Daech qui avait obtenu le statut de réfugié en France

Justice
DirectLCI
JUSTICE - Interpellé en mars 2018 à son domicile de Lisieux, dans le Calvados, Ahmed H. est suspecté d'être un cadre de Daech et d'avoir participé à un massacre en Irak. Quel a été son parcours jusqu'en France et comment est-il parvenu à obtenir l'asile ?

D'une zone de guerre irakienne à la Normandie. On connaît désormais le parcours d'Ahmed H., 33 ans, arrêté le 6 mars à Lisieux, dans le Calvados après avoir obtenu le statut de réfugié et suspecté d'être un cadre de Daech. Il est notamment soupçonné d’avoir joué un rôle dans l’un des pires massacres perpétrés par l’organisation terroriste : la tuerie de la base militaire "Speicher" à Tikrit, en juin 2014.

Arrivé en France à l'été 2016, il n'a été détecté par les services de renseignement français qu'environ un an plus tard. 


En Irak, il a d'abord été donné pour mort, avant que l'État irakien n'émette un mandat d'arrêt à son encontre en mars 2015. Il aurait ensuite quitté le pays à l'été 2015. 


Il passe d'abord par la Turquie, la Grèce, où il donne ses empreintes, puis la Macédoine, la Serbie, la Croatie, la Hongrie, et l'Autriche. Nous sommes alors en décembre 2015. Ahmed H. se rend ensuite en Allemagne, puis depuis Cologne, prend un train pour la France. Il arrive à Paris en juin 2016. 


Il se rend ensuite à Calais, puis en Normandie : Caen, Honfleur, et enfin Lisieux où il s'installe en décembre 2017. Entre-temps, Ahmed H. avait demandé l'asile à l'Ofpra, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides, qui lui accorde le statut de réfugié le 26 juin 2017 et lui donne une carte de résident pour 10 ans dans le pays.


Selon Gérard Collomb, Ahmed H. a été suivi par les services de renseignement "le mois suivant" la délivrance de son statut de réfugié. Le 7 décembre, le parquet de Paris décide d'ouvrir une information judiciaire le concernant et le 6 mars dernier, les policiers de la DGSI (Direction général de la sécurité intérieure) l'arrêtent à son domicile de Lisieux.

En vidéo

VIDÉO - Réfugié irakien suspecté de terrorisme : comment a-t-il pu bénéficier de l'asile ?

Dans quelle conditions l'Ofpra a-t-elle accordé ce statut de réfugié à Ahmed H. ? Comme pour chaque candidat à ce statut. Les fonctionnaires de l'Ofpra posent des questions les plus précises possibles à chaque migrant, demandent des détails et tendent même des pièges pour démasquer les menteurs.

La difficulté, c'est que les informations données par les candidats à l'asile sont parfois difficilement vérifiables auprès des administrations des pays dont ils viennent. Et pour cause, ces administrations peuvent être quasi-inexistantes. C'est dans ce cadre que le discours d'Ahmed H. a été jugé étayé et crédible.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter