Lingots d'or trouvés dans le Loir-et-Cher : seul l'ouvrier à la pelle empochera le magot

Justice

Toute L'info sur

LE WE 20H

IMBROGLIO - Les juges d'Orléans viennent de rendre leur décision dans l'affaire des lingots d'or découverts en 2015 dans une maison de Vouzon (Loir-et-Cher). Ils considèrent que l'homme à la pelle a découvert le trésor, et que ses deux collègues doivent lui rendre leur part.

En 2015, trois ouvriers, qui effectuaient des travaux dans une maison de Vouzon (Loir-et-Cher), avaient déterré 34 lingots d'or en cassant une dalle de béton dans la cave. Ils s'étaient alors entendus sur le partage de ce magot vendu un million d'euros avec le propriétaire, celui-ci gardant la moitié tandis que l'ouvrier qui avait tenu le marteau-piqueur, l'autre qui avait déblayé les gravats avec une pelle, et le dernier qui avait ouvert les trois caissettes contenant le trésor, avaient chacun reçu 139.000 euros. Mais depuis, les trois ouvriers se disputaient le trésor. 

La justice d'Orléans vient de donner raison à l'un d'entre eux. Seul l'ouvrier qui creusait avec une pelle empochera les 500.000 euros, ses anciens amis devant lui reverser leurs parts du pactole. "L'inventeur du trésor est celui qui le premier l'a rendu visible", a plaidé son avocat Me Antoine Béguin. "Cela s'est joué à 15 secondes", a-t-il expliqué à l'AFP. "Mon client a gratté les morceaux de béton, posé la main sur une boîte. Ça fait de lui l'inventeur". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter