Marche blanche pour Maëlys : un an après, les parents de la fillette veulent que Nordahl Lelandais "dise la vérité"

Justice
HOMMAGE - Un an après la disparition de la petite Maëlys, sa famille et ses proches lui ont rendu hommage ce lundi lors d'une marche blanche à Pont-de-Beauvoisin, le village où elle a été enlevée par Nordahl Lelandais.

C'était il y a un an jour pour jour. Dans la nuit du 26 au 27 août 2017, la petite Maëlys disparaissait lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Rapidement, la police arrête Nordahl Lelandais, principal suspect dans cette affaire. Après six mois d'enquête, le meurtrier présumé reconnaît avoir "involontairement" tué la fillette après la découverte, dans le coffre de sa voiture, d'une micro-tâche de sang appartenant à Maëlys.


Ce lundi, entre 500 et 600 personnes tenant des ballons blancs et vêtus de T-shirts à l'effigie de Maëlys ont défilé à Pont-de-Beauvoisin pour commémorer, un an après jour pour jour, la disparition de la fillette. Les parents de l'enfant, Joachim De Araujo et Jennifer Cleyet-Marrel, ainsi que sa sœur Colleen, se tenaient en tête du cortège, derrière une grande banderole "Pris en otages. Vérité pour Maëlys".

La famille de la fillette, disparue lors d'une fête de mariage dans cette petite ville, reproche à son meurtrier présumé, Nordahl Lelandais, de les laisser dans l'ignorance des circonstances du drame par son silence. "C'est un manipulateur, un menteur et nous on aimerait qu'il assume ses actes et qu'il dise la vérité", a affirmé Jennifer Cleyet-Marrel à propos du meurtrier présumé de sa fille.


A la fin de la manifestation, famille et participants se sont recueillis devant la salle polyvalente où se tenait le mariage après un lâcher de ballons blancs.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Affaires Maëlys et Arthur Noyer : l’inquiétant Nordahl Lelandais

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter