Pédophilie : des excuses "au nom de Dieu"

Pédophilie : des excuses "au nom de Dieu"
Justice

Toute L'info sur

La Matinale du week-end

L'OPINION DE MAZEROLLE - Ce samedi, Olivier Mazerolle est revenu sur le procès de Bernard Preynat. Une peine d'au moins huit ans d'emprisonnement a été requis contre l'ex-prêtre accusé d'agressions sexuelles sur mineurs.

"Quand des prêtres mêlent Dieu à leurs sordides affaires de pédophilie, c'est franchement révoltant", a énoncé notre éditorialiste. En tant que prêtre accompagnateur de camps scouts, Bernard Preynat avait agressé pendant 20 ans des enfants de moins de 15 ans, à raison de quatre ou cinq par semaine. Lors de son procès, il a déclaré aux juges qu'il "était très loin de tous les agresser, Dieu merci". Selon Olivier Mazerolle, "ces expressions révèlent finalement une démarche qui est celle de recourir à l'action de Dieu comme si elle pouvait lui servir d'excuse, à lui mais pas aux autres".

Ce samedi 18 janvier 2020, Olivier Mazerolle, dans la chronique "L'opinion de Mazerolle", est revenu sur l'affaire Preynat. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 18/01/2020 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent