Vincent Lambert : la cour d'appel de Paris ordonne la reprise des traitements

Justice
FIN DE VIE - Alors que l'arrêt des soins de Vincent Lambert avait commencé ce lundi matin, la cour d'appel de Paris ordonne que les traitements reprennent. La famille de cet infirmier en état végétatif depuis plus de dix ans avait saisi dans la journée la Cour européenne des Droits de l'homme.

Un nouveau retournement de situation. La Cour d'appel de Paris a ordonné ce lundi 20 mai dans la soirée de rétablir l'alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert. Une décision saluée par la mère de ce dernier, qui y voit "une très grande victoire".

Ce matin, le CHU de Reims annonçait pourtant, conformément à la décision des médecins datant du 11 mai dernier, l'arrêt des soins de Vincent Lambert, en état végétatif depuis 10 ans. Désespérés, les parents du patient, devenu tétraplégique depuis un accident de voiture en 2008, avait saisi la Cour européenne des Droits de l'homme et avait même interpellé le président. 


Interrogé par BFMTV, l'avocat de la famille décrit une "extraordinaire victoire". "On a gagné (...) c'est la remontada", a déclaré Jean Paillot.

"Du sadisme pur"

Le neveu de Vincent Lambert, François, favorable pour sa part à l'arrêt des soins de son oncle, a dénoncé la décision de la cour d'appel de Paris. "Pour une fois , j'y croyais... C'est vraiment du sadisme pur de la part du système médico-judiciaire. On nous refait le coup tout le temps. Il y a une jouissance de la part de ceux qui font tous ces recours" juridiques, a déclaré à l'AFP François Lambert.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'affaire Vincent Lambert : un interminable déchirement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter