Air France : des avantages à préciser

Air France : des avantages à préciser

DirectLCI
Suite à un reportage sur les avantages des salariés, un téléspectateur nous a écrit : "Je travaille à Air France depuis 15 ans. Je déplore les mensonges qui ont été énoncés sur votre chaîne lors du journal de 20H, 11 mars dernier, concernant les billets gratuits qui plomberaient la très bonne santé de la compagnie aérienne ! En effet ces billets sont très loin d’être gratuits."

LIRE LA RÉPONSE : 

Pour ceux qui étaient devant leur petit écran pendant le JT et qui connaissent ce dossier en tant que salariés, je comprends, nous comprenons fort bien leur étonnement. Certains parlent de contre-vérités mais il n’en est rien, nous avons simplement, à tort sans doute, édulcoré notre présentation en regroupant  les différentes données sous une même étiquette "billets réduits". La réalité s’avère plus complexe...


TF1 souhaite, par conséquent, apporter des précisions à la présentation des facilités de transport offertes aux salariés d’Air France et leurs ayant-droits comme les détaille le texte ci-joint :


Air France offre deux types de billets à prix réduits  à ses salariés :  

- Des billets réservés  (appelés "R1"), dont la réduction ne peut excéder 30 % du prix du marché.

- Des billets non réservés (appelés "R2"), dont la réduction est « plus avantageuse ", selon la direction d’Air France qui se refuse à donner un chiffre. Ces billets sont des invendus. Le salarié n’embarque que s’il reste de la place à la fermeture de l’enregistrement. 


Qui peut en bénéficier ? 

- Le salarié en CDI, leur conjoint et leurs enfants de moins de 26 ans => nombre de billet illimité. 

- Les parents ou beaux-parents de plus de 60 ans ou retraités =>  jusqu’à 5 billets A/R par an. 

Les salariés ont aussi la possibilité de voyager avec un accompagnant à raison de 4 A/R, avec l’obligation de voyager avec le salarié. 


Combien coûte ces avantages à la compagnie ? 

Air France ne communique pas sur le nombre de billets à prix réduit vendus chaque année dans le cadre de ces facilités de transport. Selon la direction, les billets "R2" ne représentent aucun manque à gagner car il s’agit d’invendus. Quant aux billets  " R1 ", toujours selon la direction,  leur nombre dépend du service de la gestion des vols qui attribue les places en fonction du taux de remplissage de l’avion. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter