Du lait à vendre

Très courageux l'agriculteur interviewé dans le journal télévisé de 20h de mardi 23 aout : il n'ose même pas faire voir son visage. Est-ce parce que la prime PAC qu'il reçoit chaque année de l'Europe ferait envier bien des salariés du privé ? Pourquoi TF1 diffuse à l'écran ce genre d'énergumène en manque de franchise ?


Ce monsieur est lié avec le numéro 1 mondial du lait, critiquer ce dernier ou manifester est pour ce producteur synonyme de rupture de contrat. C'est donc, visage caché que cet agriculteur a accepté de témoigner devant notre caméra. Dans cet interview, il précise, je cite : "si on veut manifester, le contrat saute..." Nous  sommes des journalistes conscients de notre responsabilité vis-à-vis de notre public mais également vis-à-vis des personnes qui souhaitent conserver l'anonymat dans nos reportages. Cet éleveur laitier ne veut pas se retrouver sur la paille après un bref passage dans notre JT. Son choix est, vous en conviendrez, parfaitement compréhensible et nous nous devons de le respecter. Par ailleurs, sachez que la PAC (Politique Agricole Commune) version 2015-2020 a mis fin à trente ans de quotas laitiers, ce qui est lourd de conséquences pour les exploitations agricoles et en particulier pour le monde de l'élevage. Ces bouleversements économiques sont encore à la recherche de l'équilibre...

Sur le même sujet

Lire et commenter