Médiation. A la recherche des réponses

Médiation. A la recherche des réponses
DirectLCI
Je viens de regarder votre émission consacrée a la campagne électorale. Je trouve inadmissible les sourires des journalistes à l'encontre d’un soi-disant "un petit candidat"… LIRE LA SUITE...

Le top départ de la campagne officielle a retenti ce lundi, certains adjectifs sont depuis cette date obsolètes, les 11 candidats à la présidentielle sont tous égaux en temps d’antenne et temps de parole, les "petits" ont les mêmes droits que les "grands". Les questions qui leur sont posées sur notre antenne  peuvent, certes, dépendre de l’actualité du jour mais comme vous vous en doutez, elles reposent, essentiellement sur leur programme, c’est-à-dire sur les mesures, les réformes qu’ils s’engagent à appliquer si les urnes le ou la désignent locataire de l’Elysée. Ce bail de 5 ans est accordé par les Français qui peaufinent leur choix final en fonction des positions des candidats sur tel ou tel sujet. Le rôle du journaliste est de poser les questions qui s’imposent  pour satisfaire le besoin d’information des électeurs or certains de ces candidats ont du mal à y répondre directement. J’ai regardé et écouté l’émission en direct hier soir et suite à votre remarque je l’ai revisionnée ce matin, je vous propose de faire de même, votre critique à notre égard sera, sans nul doute, après ce visionnage bien plus clémente voire inexistante. 

Sur le même sujet

Lire et commenter