Médiation. De l’eau, des pesticides et des inondations

Médiation. De l’eau, des pesticides et des inondations

DirectLCI
Les pratiques agricoles aggravent les inondations, ce sujet a suscité un tollé de protestations : "J'ai été stupéfait d'entendre que les agriculteurs avec leurs pesticides étaient la cause principale des inondations dans le bassin parisien. Cela est inadmissible et facile de mettre en cause toute une corporation mais surtout infondé. Les pesticides pour une fois n'ont rien à voir avec cela ! Les quantités de précipitations ont été très importantes mais pas anormales non plus. Regardez plutôt du côté de l'urbanisation galopante et vous trouverez en grande partie les raisons du drame que vivent de nombreux foyers cernés par les eaux" LIRE LA RÉPONSE :

Le béton n’est pas le seul coupable, l’urbanisation à outrance porte, certes, une lourde responsabilité dans cette montée des eaux mais les sols agricoles figurent parmi les accusés, ils ne tiennent plus leur rôle d’éponge. C’est une constatation qui relève d’analyses scientifiques et non de spéculations journalistiques, une terre vivante riche en matières organiques absorbe les pluies hivernales contrairement à un sol dépourvu de racines, de vers de terres qui, au fil des récoltes intensives et uniformes, n’est plus poreux. Les capacités de stockage des ressources hydriques se situent dans les champs, ce sont eux qui consolident le cycle de l’eau. Une terre vide en mauvaises herbes, en mauvaises bêtes fragilise l’équilibre hydraulique d’une région. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter