Médiation. Des aides à tiroirs

Les mesures annoncées par le chef de l’Etat demandent à être éclaircies et détaillées car beaucoup de nos téléspectateurs veulent connaitre les augmentations auxquelles ils auront droit et certains contestent nos explications. EXEMPLE : "J'aimerais assez que vos journalistes arrêtent la désinformation. La suppression de la CSG complémentaire sur les retraites ne concerne pas toutes les retraites mais uniquement les personnes seules qui gagnent moins de 2000 € mensuels. Pour les couples le plafond est fixé à 2750 € soit...... 1 375 € par personne. Arrêtez donc de dire que tous les retraités gagnant moins de 2000 € verront la CSG disparaître. C'est faux. " LIRE LA RÉPONSE :

Etaler des chiffres sur des écrans comme nous le faisons régulièrement dans nos JT peut vous apparaître bien facile, il n’en est rien, ces montants en euros résultent de nombreuses vérifications qui elles le sont beaucoup moins. Il nous a fallu un peu de temps pour les décrypter et les rendre digestes pour le grand public qu’est le nôtre. Vous avez en partie raison mais en partie seulement car une personne seule représente un foyer fiscal unique et un couple c’est-à-dire un ménage opte dans la majorité des cas pour une déclaration de revenus commune. Les sommes que vous citez sont exactes mais nos affirmations le sont également. Ce sont les termes que nous employons qui divergent, rien de plus. Par souci d’informer du mieux que nous pouvons ceux qui nous regardent nous envisageons d’être plus précis dans nos explications dans nos prochains journaux car il semble bien que l’allègement de la CSG sur les retraites soit un peu plus compliqué que ces affirmations. En effet, ce sont les revenus d’une ou deux personnes qui sont concernés, les allocations logements pouvant, a priori, être impliquées dans ce calcul. Il va de soi que dans ce labyrinthe administratif des finances, l’augmentation du salaire minimum de 100 euros n’est également pas très limpide, tous les smicards ne devraient pas y avoir droit, elle est liée à la prime d’activité de l’intéressé qui elle dépend de son foyer fiscal, seule une personne sur trois pourrait donc en bénéficier. Nous suivons ce dossier avec attention, à la loupe même… Et quand il sera clair comme de l’eau de roche, nous en ferons, bien évidemment état, dans nos éditions.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter