Médiation. Des critères de sélection

Je souhaiterais voir Monsieur François Asselineau débattre sur vos plateaux. C'est un homme politique qui gagne à être découvert par les Français. Vous avez là, à portée de main, le pouvoir de réveiller la conscience démocratique de notre pays, vous avez un rôle important à jouer "... " Je suis comme beaucoup, je veux y voir clair pour choisir mon futur ! LIRE LA SUITE...

Le président de l’UPR (l'Union populaire républicaine ), candidat à l’élection présidentielle était l’invité du 20 heures lundi dernier, François Asselineau ayant obtenu les parrainages nécessaires pour participer à cette confrontation démocratique. Tous les prétendants à L’Elysée légitimes dont la candidature est validée par le Conseil constitutionnel  ont les micros ouverts sur nos chaines. Mais, leur temps de parole et temps d’antenne répondent à des impératifs législatifs. En cette première phase d’équité, les candidats dont la représentation nationale est limitée n’ont pas la même place dans nos JT que ceux dont la notoriété est acquise et le poids politique indiscutable et ce conformément aux règles établies et supervisées par les autorités compétentes. François Asselineau, comme les autres candidats de sa catégorie a eu la possibilité d’exprimer ses idées au cours de cette première tranche de décompte, une seconde débutera le jour de la publication au Journal Officiel de la liste des candidats. L’équité fera encore loi mais les compteurs seront remis à zéro en attendant la troisième période, celle où seule l’égalité prévaut c’est-à-dire le 10 avril 2017, deux semaines avant le premier scrutin. François Asselineau aura pendant ces deux semaines le même temps de parole et le même temps d'antenne que tous ses concurrents.

Sur le même sujet

Lire et commenter