Médiation. Expressions contre explications

Médiation. Expressions contre explications

DirectLCI
« Le Grand entretien » On a passé trop de minutes à tenter de manière grossière de piéger Emmanuel Macron sur ses écarts de langage et le sens du mot « bordel »... Sans intérêt !!! Polémique sur la forme au détriment du fond... Vouloir mettre en avant une remarque déplacée et reléguer son futur programme en deuxième position après 5 mois de mandat! C’est ridicule! LIRE LA RÉPONSE :

Vous êtes plusieurs à nous en faire la remarque, le temps consacré au vocabulaire employé par le chef de l’Etat ne semble pas vous avoir passionné. Un début d’interview anecdotique ont même écrit certains. Vous avez, sans doute raison, nous aurions, peut-être du éviter de nous étaler sur ce thème qui n’apportait pas de réponses concrètes aux Français. Mais si nous l’avons fait, c’est tout simplement car les phases du président de la République ne sont pas celles de "Monsieur tout le monde", elles ont une signification et peu importe le contexte dans lequel elles ont été formulées. Si nous n’en avions pas parlé, vous nous auriez reproché de ne pas aborder les sujets qui fâchent. Toutes les questions qui méritent d’être posées au détenteur du pouvoir exécutif sont bien trop nombreuses pour satisfaire l’ensemble de ceux qui nous regardent. Reconnaissez cependant que d’autres dossiers ont été ouverts au cours de ce grand oral…Emmanuel Macron a détaillé les ambitions qu’il avait pour la France après cinq mois à l’Elysée, un vaste programme qui ne peut se résumer en un seul entretien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter