Médiation. Inacceptable

Médiation. Inacceptable

DirectLCI
Actes antisémites et églises catholiques vandalisées la semaine passée. Certains téléspectateurs commentent notre couverture journalistique qu’ils estiment à tort non équitable. Exemple : "Ce soir (11/02/2019 - JT de 20h) le journal a fait état - et c'était évidemment clairement justifié - des actes antisémites qui ont été perpétrés à Paris et région. Il se trouve que votre journal a totalement passé sous silence la profanation, la semaine passée, de cinq églises catholiques, dont une profanation particulièrement abjecte à Nîmes. Discrimination de la part de TF1 ? Je suppose que cette omission n'était pas intentionnelle, mais elle était malvenue car il semble clair que judaïsme et christianisme sont tous deux dans la ligne de mire … de qui ? A la justice de rechercher de qui, mais à TF1 de diffuser une information complète. " LIRE LA RÉPONSE :

Dans nos journaux nous nous refusons à placer une croyance au-dessus des autres, notre neutralité s’inscrit dans la laïcité que prône la France. Les profanations de lieux de culte catholique que vous mentionnez ont bien été relatées dans nos journaux, un reportage complet a été diffusé dans le 13 heures du même jour. Nos JT se suivent et se complètent. Les dégradations commises dans les églises catholiques sont certes tout aussi inacceptables que les actes antisémites à nos yeux et aux yeux de la loi. Mais les faits visant la religion juive ont considérablement augmenté l’an passé, de 74% exactement, le nombre d’actes antichrétiens est en revanche resté stable. C’est cette recrudescence qui a orienté notre choix. Par ailleurs, certaines inscriptions comme le mot "Juden", juif en allemand, taggé sur la devanture d’un magasin rappellent les heures les plus ignobles de l’Histoire et ne peuvent être en aucun cas banalisées. 

Sur le même sujet

Lire et commenter