Médiation. La grogne des lycéens

Médiation. La grogne des lycéens

DirectLCI
Manifestations contre les réformes de l'université et du baccalauréat. Un téléspectateur nous écrit : "Comment se fait-il, que pendant le journal de 13h00 ET DE 20H00 ? il n'y a eu aucune info sur la grève des Lycéens, TF1 est-elle à la botte du gouvernement pour ne pas en parler..." LIRE LA RÉPONSE :

Nous ne sommes pas payés pour faire diversion et dissimuler les malaises de certains secteurs de la société. Les protestations de la rue ont leur ticket d’entrée dans nos JT mais encore faut-il que ce billet soit valide et porteur d’un message clair partagé par un nombre massif de contestataires. Or, la première mobilisation nationale contre la réforme de l'accès à l'université et le projet de nouveau baccalauréat a faiblement rassemblé. Pour preuve, ces chiffres : 500 personnes ont défilé à Lille et Clermont-Ferrand, 300 à Bordeaux, 200 à Lyon et Nantes, 150 à Strasbourg. A Rennes, l'une des facultés était bloquée dans la matinée par une poignée d'étudiants et à Paris, la manifestation organisée dans l’après-midi a rassemblé 2400 selon la police et 10 000 selon les organisateurs. Ce mouvement de grève a , vous en conviendrez, peu mobilisé. Pour y remédier et obtenir le retrait de la réforme, une nouvelle journée d’action est déjà annoncée par les mouvements lycéens et étudiants, elle est programmée 6 février prochain. Nous en rendrons compte dans nos éditions, si et seulement si, son ampleur le justifie. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter