Médiation. La parole est à l’accusé et à la défense

Médiation. La parole est à l’accusé et à la défense

DirectLCI
Près de neuf mois après les faits, Une équipe de LCI/TF1 a rencontré Théo, le jeune homme agressé par des policiers lors d'une arrestation ... De nombreuses réactions ont suivi ce témoignage… : "Votre reportage est honteux, lamentable de prendre des nouvelles de ce type, Pourquoi il ne sait pas laissé contrôler tout simplement par les forces de l'ordre, avait-il quelques chose à se reprocher. Dommage que les vraies victimes de viols n'aient pas droit à autant d'attention de la part des médias.. " LIRE LA RÉPONSE :

L’interpellation de Théo à Aulnay sous-bois en février dernier avait, je vous le rappelle, mis le feu aux poudres et déclenché de nombreuses manifestations et des émeutes en banlieue. Il est vrai que cette affaire largement médiatisée mettait en lumière le non-respect des pratiques tolérées en cas de légitime défense, la riposte des forces de l’ordre devant, légalement, être proportionnelle à la menace, à la gravité de l’attaque. Les violences subies par le jeune homme ont nécessité une hospitalisation et une opération du colon. Théo n’a commis aucun délit, les policiers, en revanche, sont mis en examen pour violences volontaires et suspendus de leur fonction jusqu’à nouvel ordre. Le dossier est entre les mains de la justice. Notre JT n’est pas un tribunal et n’est pas considéré comme tel par notre rédaction. Nous demeurons toujours neutres dans ce genre d’affaire sensible, nous n’avons aucun parti pris. Parfois, ce sont les policiers ou les gendarmes qui ont toute notre attention notamment quand ils sont victimes d’agressions inacceptables. Nous avons relaté, le mois dernier, le procès de la voiture de police brûlée sur le quai de Valmy  et plus récemment, dans le même journal où fut diffusé le reportage sur Théo nous avons évoqué l’incendie d’une caserne en Isère…. Le témoignage de Théo a suscité  bien des critiques... Il nous faut bien l’admettre, le droit du public à être informé n’ouvre que très rarement la porte aux compliments. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter