Médiation. La vitesse se met au pas lentement

Médiation. La vitesse se met au pas lentement

DirectLCI
Le gouvernement a abaissé de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires, une décision controversée mais peu contestée par les automobilistes dans certains de nos journaux. Un téléspectateur nous écrit : "Alors que nous sommes en général plutôt satisfaits de vos journaux , ce n'est pas le cas en ce qui concerne vos reportages sur la limitation de vitesse à 80 km/h. Nous sommes choqués par la partialité de certains sujets tendancieux dans lesquels vous n'avez présenté que des arguments pour. Vous ne dites pas ce qui se passe dans d'autres un pays comme l'Allemagne. Il va de soi qu'un tué et toujours un mort de trop mais il y a trop de désinformation et de fausses vérités énoncées." LIRE LA RÉPONSE :

La limitation de vitesse n’est pas une variable modifiable à souhait au grand dam des automobilistes que sont nos téléspectateurs. Les nouvelles règles imposées par la sécurité routière ont plutôt tendance à déplaire si j’en crois les témoignages diffusés dans nos éditions…Ces réactions sont en harmonie avec votre remarque et prouvent que les conducteurs derrière leur téléviseur ou devant nos caméras tiennent, en règle générale, le même discours et accueillent cette mesure avec scepticisme. Mais, les données mathématiques contredisent ce doute comme nous l'avons expliqué. Le nombre de morts sur les routes a massivement diminué depuis 40 ans, il s’élevait à 18 000 en 1972 contre 3477 en 2016. Nous avons comparé ce bilan aux pratiques et aux autorisations hors de nos frontières. En Suisse, la population approuve la limitation de vitesse et l’exige même par votation. En Allemagne, tout n’est pas permis, contrairement aux idées reçues, les automobilistes sont, également, contraints de lever le pied et de ralentir leur puissante berline quand les autorités le décrètent. L’attitude de réserve qu’adoptent bien des automobilistes face à cette décision gouvernementale ne nous a pas échappé…mais informer ne signifie pas occulter des faits basés sur des chiffres indiscutables que ces derniers nous plaisent ou pas.

Sur le même sujet

Lire et commenter