Médiation. Le beurre victime de la dure loi du marché

Médiation. Le beurre victime de la dure loi du marché

DirectLCI
Risque de pénurie de beurre en France. Un téléspectateur nous écrit : "Aucune pénurie en beurre comme vous le mentionnez. Les rayons sont alimentés. Arrêtez de vouloir mettre la psychose. Pour ça vous êtes fortiches ! La Normandie assure son ravitaillement en beurre. Désolé pour votre désinformation !!" LIRE LA RÉPONSE :

Certes, les rayons vides des magasins ont étonné et transformé le beurre en denrée rare, une pénurie temporaire que nous avons très vite expliquée, les consommateurs que sont nos téléspectateurs n’aiment pas ne pas avoir le choix de leurs achats. Cette panique éphémère a alimenté nos journaux mais outre le cliché des grandes surfaces en attente de livraison, le taux de rupture des stocks ayant atteint 48% dernièrement, nous n’avons pas omis de préciser que ce manque résultait d’un bras de fer entre les agriculteurs et les supermarchés. La filière laitière affectée par la fin des quotas européens a négocié un prix de vente en amont avec les distributeurs qui ne correspond plus à la réalité du marché mondial. Elle refuse, actuellement, de vendre à perte. Les contrats entre fournisseurs et distributeurs se renégocient en novembre pour être appliqués en mars,  la plaquette de beurre devrait, donc, voir ses tarifs augmenter prochainement. Je viens partiellement de résumer ce qui a déjà été dit dans nos JT.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter