Médiation. Le droit d’asile cherche un port d’attache

Médiation. Le droit d’asile cherche un port d’attache

DirectLCI
Le navire Aquarius et ses 630 migrants a déclenché de nombreuses réactions, certains nous reprochent de ne pas avoir été suffisamment présents dans nos journaux sur ce sujet d’autres au contraire estiment que ce drame humanitaire y prend trop de place. Un téléspectateur nous écrit : "Tous les JT , tous les soirs sans exception nous bassinent avec les migrants!!!! on frise l'overdose.... cela devient insupportable et nous oblige à changer de chaîne!" LIRE LA RÉPONSE :

Cette actualité met mal à l’aise, elle est à la fois facile et difficile à traiter...Facile car le périple de ces sinistrés de la mer se déroule  devant nos yeux, devant les caméras du monde entier, difficile car en dehors de constater cette tragédie humanitaire, notre regard de journalistes s’avère impuissant, nos commentaires aussi impartiaux et argumentés soient-ils restent lettres mortes...Les acteurs de ces drames récurrents de l’immigration se renvoient la balle et nous ne pouvons que compter les points. Ne pas en parler serait une solution diriez-vous mais si nous ne relatons pas le malheur des autres, de l’ailleurs qui nous entoure notre métier en serait pénalisé et perdrait même sa fonction première, celle d’informer équitablement. La presse en général et nos concurrents en particulier sont confrontés à cette même réalité.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter